• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Le DG Ron Francis nie à son tour le départ des Hurricanes 

Le DG Ron Francis nie à son tour le départ des Hurricanes

Ron Francis... (Archives AP)

Agrandir

Ron Francis

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Joedy McCreary
Associated Press
RALEIGH, N.C.

Le directeur général des Hurricanes de la Caroline, Ron Francis, croit que l'avenir de l'équipe est toujours en Caroline du Nord.

Francis est devenu jeudi le plus récent haut dirigeant de l'équipe à nier les rumeurs selon lesquelles l'équipe pourrait déménager. Les rumeurs ont fait surface alors que la LNH évalue aussi la possibilité d'agrandir son rayonnement via une expansion.

«Depuis le début, tout le monde répète la même chose, a dit Francis. Nous aimons ce marché, nous profitons d'un excellent bail pour l'aréna et nous croyons en ce marché.»

Les dirigeants de l'équipe maintiennent que les Hurricanes ne changeront pas d'adresse de sitôt, mais ils doivent quand même dépenser beaucoup d'énergie pour convaincre tout le monde.

Lors d'une rencontre avec les médias pour parler du repêchage de la LNH, Francis a été questionné sur les rumeurs et a répondu: «Elles circulent depuis longtemps et malgré ce qu'ont dit, elles ne disparaissent pas».

Il dit n'avoir eu «aucun contact avec (les gens de) la ligue qui aurait pu me dire le contraire».

Le sujet principal dans les discussions sur la LNH, outre la finale de la Coupe Stanley, est l'expansion de la ligue à Las Vegas et/ou à Québec. On s'attend à une annonce officielle le 22 juin, après une rencontre du bureau des gouverneurs.

Les options incluent l'ajout d'un ou deux nouvelles équipes pour la saison 2017-18, l'annulation du processus d'expansion ou son report. Une ville rebutée par le processus d'expansion pourrait essayer de courtiser une équipe existante.

Peter Karmanos fils, le propriétaire des Hurricanes âgé de 73 ans, avait annoncé il y a deux ans son désir de trouver un acheteur local pour vendre une partie ou l'ensemble de sa majorité des parts dans l'équipe, mais il souhaite demeurer en poste pour contrôler ce qu'il appelle son «plan de succession».

Les questions sur la situation financière des Hurricanes ont fait surface au cours des dernières semaines puisque Karmanos est poursuivi pour 105 millions $ US par ses trois fils dans une cour du Michigan. Ses fils soutiennent que leur père n'a pas remboursé un prêt qu'il a effectué en 2013 d'une société en commandite qu'il avait créée avec eux.

En entrevue sur SiriusXM Radio cette semaine, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a déclaré que la poursuite avait mené à «de la spéculation malheureuse sur l'avenir des Hurricanes».

«Dans les faits, l'équipe est entre bonnes mains et nous ne pensons pas que ça va changer dans un avenir rapproché, a dit Bettman. Et honnêtement, nous ne voyons pas l'équipe déménager quelque part.»

Sur la patinoire, les Hurricanes connaissent des ennuis après avoir atteint deux fois la finale de la Coupe Stanley et remporté les grands honneurs en 2006. Depuis leur victoire, ils ont participé aux séries éliminatoires une seule fois (2009).

Sans surprise, l'assistance aux matchs locaux est à la baisse et les Hurricanes ont occupé le dernier rang du circuit la saison dernière avec une moyenne de 12 204 spectateurs par rencontre. Il s'agit de leur plus faible moyenne depuis qu'ils se sont installés au PNC Arena pour la saison 1999-2000. L'amphithéâtre a une capacité maximale de 18 680 spectateurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer