• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les Panthers ont fait des pas de géants et lorgnent l'avenir 

Les Panthers ont fait des pas de géants et lorgnent l'avenir

En Roberto Luongo, les Panthers s'appuient sur un... (PHOTO AP)

Agrandir

En Roberto Luongo, les Panthers s'appuient sur un gardien âgé de 37 ans qui vient de compléter l'une de ses meilleures saisons en carrière.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tim Reynolds
Associated Press
Sunrise

Les joueurs des Panthers de la Floride ont vécu une séquence en saison régulière où tout leur a souri, au point d'établir un record d'équipe avec 12 victoires d'affilée. Puis sont arrivées les séries éliminatoires où les coups du sort ont semblé se multiplier.

Les Panthers ont disputé une série de six parties contre les Islanders de New York, n'ont tiré de l'arrière que dans deux de ces rencontres, mais ont quand même été éliminés. Ils ont été coulés par trois défaites en prolongation et à cause de trois matchs où ils n'ont pas su protéger des avances.

Ainsi, une autre saison des Panthers s'est terminée au mois d'avril. Sauf que cette fois, les joueurs et les dirigeants ont de bonnes raisons d'être optimistes.

«Pour plusieurs de nos jeunes joueurs, ce fut une expérience riche d'enseignement, a affirmé l'entraîneur-chef Gerard Gallant. Plusieurs d'entre eux vivaient une première expérience en séries éliminatoires. Nous formons une très jeune équipe et nous serons meilleurs l'année prochaine.»

Les Panthers comptent sur un groupe de jeunes étoiles qui devraient évoluer ensemble pendant plusieurs années, notamment Aleksander Barkov, Aaron Ekblad, Jonathan Huberdeau, Vincent Trocheck et Reilly Smith. En Roberto Luongo, ils s'appuient sur un gardien âgé de 37 ans qui vient de compléter l'une de ses meilleures saisons en carrière. Et ils ont Gallant, un sérieux candidat au trophée Jack-Adams remis au meilleur entraîneur dans la LNH.

S'ils peuvent retenir les services du vétéran Jaromir Jagr, les Panthers pourraient être perçus parmi les favoris en 2016-2017.

«Personne n'avait prédit que terminerions au premier rang dans la section Atlantique. Nous avons récolté 103 points et nous avons parcouru beaucoup de chemin, a noté Gallant. Tous ceux qui connaissent notre équipe de hockey savent que nous comptons sur des joueurs de caractère et talentueux, et ils savent à quel point nous serons bons pendant plusieurs années... Quand je regarde vers l'avenir, je sais que nous compterons sur une grande formation.»

Des dossiers à régler

Malgré ces belles perspectives d'avenir, les Panthers devront s'attaquer à divers dossiers au cours des prochaines semaines et des prochains mois. Il y a Jagr qui, à 44 ans, a mené son équipe avec 66 points, a joué le rôle de mentor pour Barkov et Huberdeau et est probablement le joueur le plus populaire de l'équipe avec Luongo.

Mais il a connu des éliminatoires frustrantes, étant limité à deux passes même s'il a effectué 163 présences sur la glace. Et il n'a pas fait vibrer les cordages en séries à ses 37 dernières rencontres. Les Panthers devraient être rapidement informés des intentions de Jagr, à qui la décision appartient, et l'organisation tient à ce qu'il revienne.

Les Panthers devront aussi évaluer leurs options avec le vétéran défenseur Brian Campbell, qui vient de compléter sa cinquième saison avec l'équipe sans manquer un seul de ses 389 matchs, incluant les séries éliminatoires. Joueur autonome sans compensation, Campbell célébrera son 37e anniversaire de naissance le mois prochain et selon plusieurs, son âge devrait peut-être inciter les Panthers à le laisser aller vers d'autres cieux. Mais d'autres invoqueront son ratio défensif de plus-31, le meilleur de sa carrière, pour justifier son importance au sein de l'équipe.

Par ailleurs, le défenseur Willie Mitchell pourrait avoir disputé son dernier match dans la LNH après avoir raté les 42 dernières rencontres de la saison. Mitchell songerait à prendre sa retraite après avoir été victime de commotions cérébrales. Mais selon ses coéquipiers, Mitchell a apporté sa contribution à l'équipe pendant les séries, même s'il n'a pas revêtu l'uniforme.

La santé de l'attaquant Dave Bolland représente une autre source de soucis, mais contrairement à ceux de Jagr, Campbell et Mitchell, ce dossier pourrait prendre beaucoup plus de temps à se régler. Avec trois saisons à compléter avant la fin de son contrat de cinq ans et 27,5 millions $, Bolland se veut un cas incertain à cause de problèmes à une cheville qui l'ennuient depuis plusieurs années et qui ont mis fin à sa campagne à la mi-décembre.

Quant au directeur général Dale Tallon, il sera sans doute tenté d'obtenir du renfort pour ses unités spéciales, qui se sont classées parmi le dernier tiers autant en avantage numérique (16,9 pour cent) qu'à court d'un homme (79,5 pour cent). Et il devra s'assurer de trouver un adjoint de qualité à Luongo puisque Al Montoya (12-7-3, 2,19) deviendra joueur autonome.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer