Jacques Demers dans un «état sérieux mais stable»

Jacques Demers lors des funérailles de Jean Béliveau... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Jacques Demers lors des funérailles de Jean Béliveau en 2014.

Photo David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne

Le sénateur et ex-entraîneur du Canadien de Montréal Jacques Demers a été terrassé mercredi par un accident vasculaire cérébral (AVC), selon ce qu'a confirmé jeudi une membre de son personnel politique.

M. Demers, âgé de 71 ans, qui est également commentateur sportif à la radio et à la télévision, est soigné dans un centre hospitalier de la région de Montréal.

Selon le leader de l'opposition conservatrice au Sénat, Claude Carignan, il se trouve dans un «état sérieux mais stable».

M. Carignan s'est entretenu avec l'assistante de M. Demers qui rapporte que jeudi matin, il était conscient.

Le médecin du Canadien, David Mulder, qui est aussi son médecin personnel, est à son chevet avec l'équipe médicale de l'hôpital, a-t-il précisé. Ils sont en train d'évaluer sa condition et de stabiliser sa situation.

«Il est entre bonnes mains. Je suis convaincu qu'avec la force que je connais à Jacques Demers, il va (...) récupérer et (nous revenir) avec toute son énergie», a dit M. Carignan.

Les deux hommes ont été nommés en même temps au Sénat par Stephen Harper en 2009.

Ils sont toujours de bons amis, même si M. Demers a choisi le quitter le caucus conservateur il y a quelques mois pour devenir sénateur indépendant.

Jacques Demers avait subi une commotion cérébrale le printemps dernier lors d'une chute et avait dû s'absenter pendant plusieurs semaines. Il était revenu travailler en pleine forme par la suite, a indiqué M. Carignan.

L'homme est apprécié de tous au Sénat, rapporte le leader de l'opposition.

Il y a aussi fait un apport important, notamment par son travail sur le comité sénatorial des affaires étrangères, a-t-il expliqué.

Il a réalisé plusieurs missions à l'étranger et est un très bon ambassadeur pour la Chambre haute, selon M. Carignan. «Il est un gage de succès de la mission car il ouvre beaucoup de portes», a-t-il dit.

L'ancien joueur du Canadien Vincent Damphousse, analyste de hockey à la télévision avec Jacques Demers, le considère «comme une figure paternelle» sur un plateau de télévision.

«Celui que vous voyez à la télévision est le même homme lorsqu'il n'est pas en ondes. Il n'y a pas de façade. Pas de masque. Nous lui souhaitons tous de retrouver la santé», a-t-il dit.

Quelques personnalités publiques lui ont exprimé leurs voeux de rétablissement. Sur son compte Twitter, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lui souhaite de se remettre complètement et rapidement de l'incident.

Dans sa précédente carrière, M. Demers s'est fait connaître comme entraîneur dans l'Association mondiale de hockey (AMH) et la Ligue nationale de hockey (LNH).

Il a notamment dirigé les Nordiques de Québec, les Blues de St. Louis, les Red Wings de Detroit, le Lightning de Tampa Bay et le Canadien de Montréal, avec lesquels il a gagné la Coupe Stanley en 1993.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer