Patrick Kane atteint le cap des 100 points

Patrick Kane a réussi un tour du chapeau... (PHOTO JEFF HAYNES, AP)

Agrandir

Patrick Kane a réussi un tour du chapeau contre les Bruins.

PHOTO JEFF HAYNES, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
CHICAGO

Patrick Kane a atteint le plateau des 100 points grâce à une performance de trois buts et une aide pendant les deux premières périodes, dimanche après-midi, et les Blackhawks de Chicago ont défait les Bruins de Boston par le score de 6-4.

En plus de garantir aux Blackhawks une place parmi les trois premiers dans la section Centrale, la victoire a permis à l'entraîneur-chef Joel Quenneville d'atteindre le plateau des 800 gains en carrière. Seul Scotty Bowman le surpasse à ce chapitre dans l'histoire de la LNH, avec 1244.

«Ce fut une journée spéciale, a dit Kane. Mon 100e point sur mon tour du chapeau. C'est particulier de le vivre comme ça. C'était un de ces matchs où tout fonctionne.

«Notre trio a généré beaucoup d'occasions. Nous nous sommes amusés.»

Kane a d'abord marqué son 41e de la saison à 18:31 de la première période, un but qui permettait aux Blackhawks de rentrer au vestiaire avec une avance de 2-0. Il a récidivé dès la 54e seconde du deuxième vingt, avant de récolter une aide sur le but d'Artemi Panarin à 5:17 de la période médiane. Neuf minutes plus tard, Kane obtenait son 43e but de la saison et son 100e point.

Kane est le premier joueur des Blackhawks à totaliser autant de buts depuis Tony Amonte, en 1999-2000. Il est aussi le premier porte-couleurs de l'équipe à amasser au moins 100 points depuis Jeremy Roenick, qui en avait récolté 107 en 1993-94.

«D'avoir atteint 40 buts, c'était un bel accomplissement, a dit Quenneville. Puis 100 points aujourd'hui, il n'y a pas beaucoup de joueurs qui ont fait ça au cours des dernières années. Il a connu une saison spéciale.»

Panarin a ajouté trois mentions d'aide tandis que Artem Anisimov complétait sa journée de travail avec un but et deux aides. Jonathan Toews a réussi l'autre filet des Blackhawks, qui ont marqué quatre de leurs buts aux dépens de Tuukka Rask, le tout en 22 minutes de jeu seulement.

Le score était de 6-0 lorsque les Bruins ont marqué deux fois en 11 secondes, ceux de David Pastrnak et de Patrice Bergeron, dans les derniers moments du deuxième vingt.

Bergeron, avec son 32e et Brad Marchand, avec son 36e, ont ensuite déjoué Scott Darling en première moitié de troisième période. Mais les Blackhawks ont résisté en fin de match. Darling a fait face à 46 tirs, dont 17 en troisième.

«Quand on y pense, ça nous a coûté le match, a dit Bergeron. On ne peut pas attendre qu'ils mènent par quatre ou cinq buts avant de nous mettre en marche, surtout à ce temps-ci de l'année.»

À la suite de ce gain des Blackhawks, les Panthers de la Floride sont maintenant assurés de participer aux séries éliminatoires dans l'Association Est.

Grâce à leur dramatique victoire face au Canadien samedi soir, les Panthers totalisent 97 points, sept de plus que les Bruins à qui il ne reste que trois matchs à disputer.

Quant aux Bruins, ils sont menacés de rater les séries éliminatoires pour une deuxième saison consécutive.

La troupe de Claude Julien n'a gagné que deux de ses neuf derniers matchs et se classe neuvième dans l'Association Est, un point derrière les Red Wings de Detroit et les Flyers de Philadelphie. Ces derniers affrontaient les Penguins de Pittsburgh plus tard dimanche.

Les Red Wings, qui ont également joué 79 matchs, occupent le troisième rang de la section Atlantique, tandis que les Flyers détiennent le huitième échelon dans l'Est.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer