Les Sharks s'imposent au Centre Bell

Les Sharks ont mis fin à une vilaine... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Les Sharks ont mis fin à une vilaine séquence de six défaites de suite.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sharks de San Jose se cherchaient depuis deux semaines, et une visite à Montréal les a replacés sur le droit chemin.

La bande à Joe Thornton s'est remise d'un début de match pénible pour défaire le Canadien 3-1, mardi soir, au Centre Bell.

Le sommaire du match

Un but de Patrick Marleau en fin de première période, suivi d'une réussite de Joe Pavelski d'entrée de jeu en deuxième période, ont scié les jambes des Montréalais, qui avaient dominé les 17 premières minutes de la rencontre.

Les Sharks mettent ainsi fin à une vilaine séquence de six défaites de suite. De son côté, le Tricolore subit un cinquième revers à ses six derniers matchs, un sixième à ses huit derniers.

Depuis la plus récente blessure de Carey Price, la fiche de l'équipe se lit à 3-5-1. Dans ce contexte, on comprend mieux l'ovation monstre qu'a reçue Price en première période, quand on l'a présenté à l'écran géant pour souligner qu'il a remporté le trophée Lou-Marsh.

Comme samedi

La première période n'était pas sans rappeler celle que le Canadien avait disputée samedi, contre les Sénateurs. Pendant que l'adversaire distribuait les coups d'épaules, le Tricolore distribuait plutôt les tirs au but.

Patrick Marleau a inscrit le premier but des... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Patrick Marleau a inscrit le premier but des siens. 

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

C'est en effet un véritable cours de possession de rondelle qu'ont offert les hommes de Michel Therrien en première période, eux qui ont tenté 22 tirs, dont 10 cadrés, vers le filet adverse. À l'autre bout, les Sharks ne tentaient que quatre petits tirs, dont un hors cible de Matt Nieto, et un tir décoché de la zone neutre de Brent Burns.

Le problème pour le Canadien, c'est que les Sharks ont marqué sur un de ces tirs, quand Patrick Marleau a touché la cible au terme d'une descente à 2 contre 1.

Mais avec leur robustesse, les Sharks ont visiblement dérangé le Canadien. Barclay Goodrow a servi une mise en échec pas très polie à P.K. Subban dans le coin, un geste qu'au moins 21 000 personnes au Centre Bell, dont Torrey Mitchell, ont trouvé dangereux. Mitchell en est venu aux coups contre Goodrow, un geste qui lui a valu les remerciements de Subban.

Mitchell disputait d'ailleurs son premier match en un mois, lui qui revenait d'une blessure.

Difficile pour Markov

Également comme samedi, le CH a connu une baisse de régime en période médiane.

Il faut dire que ça a commencé du mauvais pied pour les Montréalais, quand une tentative de dégagement de Subban a mal tourné. La rondelle est en effet revenue dans l'enclave et quelques secondes plus tard, Joe Pavelski faisait dévier le tir de Justin Braun pour faire 2-0, dès la 36e seconde.

Neuf minutes plus tard, Joe Thornton a ravi la rondelle à Andrei Markov derrière le filet, avant de la remettre dans l'enclave pour préparer le but de Dainius Zubrus.

Torrey Mitchell en est venu aux coups contre... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Torrey Mitchell en est venu aux coups contre Barclay Goodrow.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

C'était le quatrième revirement de la soirée de Markov, ce qui a poussé à Michel Therrien à revoir ses duos de défenseurs. À partir de ce moment, on a plutôt vu Nathan Beaulieu jouer à gauche de Subban, tandis que Markov s'est retrouvé confiné au troisième duo avec Tom Gilbert. Même en avantage numérique, Beaulieu a eu préséance sur Markov.

Le but de Zubrus a également marqué la fin de la soirée de travail de Dustin Tokarski. Mike Condon s'est amené dans la mêlée, après avoir assisté aux deux derniers duels depuis le banc.

Le changement n'a toutefois pas eu l'effet escompté. Dale Weise a bien marqué avant la fin du deuxième engagement, mais le Canadien n'a jamais été en mesure de s'approcher davantage. Le gardien des Sharks, Martin Jones, a aidé les siens à contenir la menace, notamment quand il a fait un grand écart pour bloquer un puissant tir de Beaulieu.

On retiendra cependant que le nouveau duo Beaulieu-Subban a produit sa part de flammèches offensivement. De quoi faire réfléchir Michel Therrien en vue du prochain match, jeudi, contre les Kings de Los Angeles. Ce sera le dernier match du Canadien à Montréal avant un long périple de huit matchs à l'étranger.

_____________________________________

Ils ont dit

> Marc-Édouard Vlasic: «Tu frappes leur défenseur [P.K. Subban], tu l'empêches d'appuyer l'attaque, et c'est un de leurs meilleurs défenseurs. C'était tout un coup, ça les a fâchés, ils se sont plaints et ça les a peut-être un peu déconcentrés. Et nous, ça nous a donné du rythme.»

> Michel Therrien: «Le coup sur Subban, ça méritait une punition. Mais de la façon que je vois ça, on leur a donné trois buts. Ils n'ont même pas eu à travailler fort pour ces trois buts-là. C'est inacceptable.»

> Dustin Tokarski: «Je ne vais pas donner d'excuses. Peu importe si je reçois deux tirs ou 20, je dois faire les arrêts.»

- Propos recueillis par Richard Labbé

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer