Le Canadien s'effondre face aux Oilers

Taylor Hall tente d'enlever la rondelle à Jeff... (PHOTO PERRY NELSON, USA TODAY SPORTS)

Agrandir

Taylor Hall tente d'enlever la rondelle à Jeff Petrey.

PHOTO PERRY NELSON, USA TODAY SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(EDMONTON) Le Canadien a eu le contrôle du match pendant 39 minutes. Une punition en zone offensive a tout fait dérailler.

Le Tricolore a fait connaissance avec Connor McDavid et a laissé filer une avance de trois buts pour s'incliner 4-3 devant les Oilers, jeudi.

>>> Voir le sommaire du match

>>> Relire le clavardage 

Après avoir remporté ses neuf premiers matchs de la saison, le Tricolore vient de subir deux défaites un peu gênantes : une correction de 5-1 aux mains des Canucks mardi, et cette déconfiture inexplicable aux mains des Oilers.

En s'amenant au Rexall Place jeudi, Carey Price présentait une fiche de 1-5-1 contre les Oilers. Il n'avait toujours pas gagné à Edmonton. Mais rien ne semble facile dans l'Ouest canadien pour le Tricolore, et on en a eu un meilleur aperçu dans ce match.

Les visiteurs ont pourtant ébranlé les Oilers avec trois buts dès la première période. Brendan Gallagher a ouvert les vannes en faisant dévier un tir des poignets de P.K. Subban. C'était un septième but en six matchs pour l'avantage numérique du CH.

Torrey Mitchell a doublé l'avance des siens d'un tir des poignets vifs, tout juste après avoir créé un revirement. L'étonnant début de saison de l'athlète de Greenfield Park s'est poursuivi. Mitchell compte déjà cinq buts en 11 matchs cette saison, après en avoir totalisé huit en 132 matchs à ses deux saisons précédentes!

Cinquante-cinq secondes plus tard, Alex Galchenyuk acceptait une passe parfaite d'Andrei Markov pour enfoncer le troisième but des Montréalais. 

À l'entraînement matinal, Michel Therrien a affirmé en vouloir davantage de la part du trio de Galchenyuk. L'entrâineur-chef a même brassé la soupe en retirant son ailier droit, Alexander Semin, de la formation, pour donner une chance à Paul Byron. Brian Flynn a remplacé Semin à la droite de Galchenyuk, et a obtenu une aide sur le but du numéro 27.

La remontée

Le Canadien semblait en plein contrôle de ce match après 20 minutes, et la soporifique deuxième période ne laissait rien présager de bon pour les hommes de Todd McLellan.

Mais une punition à Tomas Fleischmann a donné l'étincelle nécessaire aux Oilers, qui ont profité de l'avantage numérique pour s'inscrire à la marque. Le but de Leon Draisaitl a été inscrit avec 52 secondes à jouer en période médiane.

À la septième minute du troisième tiers, le défenseur Brandon Davidson a rétréci l'écart à un but, avant de voir, quatre minutes plus tard, Benoit Pouliot s'amener en échappée pour créer l'égalité.

Les Oilers ont complété leur remontée avec 1 min 2 s à jouer, quand Draisaitl, le troisième choix au total en 2014, a inscrit son deuxième filet de la soirée. Pas mal pour un joueur qui avait été rappelé plus tôt dans la journée!

McDavid, lui, sans avoir marqué, a amassé deux aides, en plus d'avoir obtenu une échappée pendant un désavantage numérique des siens. À 18 ans, le jeune prodige est impressionnant.

Le Canadien prenait la route de Calgary immédiatement après la rencontre. Il y affronte les Flames dès vendredi soir, pour conclure son voyage de trois matchs dans l'Ouest canadien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer