• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Le Canadien ne veut pas surenchérir à la joute verbale des Sénateurs 

Le Canadien ne veut pas surenchérir à la joute verbale des Sénateurs

En 2013, Prust et l'entraîneur Michel Therrien étaient... (Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

En 2013, Prust et l'entraîneur Michel Therrien étaient tombés dans le piège que les Sénateurs et Paul MacLean leur avaient tendu, au cours de la série de premier tour entre les deux équipes canadiennes.

Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Il ne faut pas compter sur Brandon Prust afin d'affubler l'entraîneur des Sénateurs d'Ottawa d'un surnom cette année. L'attaquant du Canadien a eu sa leçon il y a deux ans, et on ne l'y reprendra plus.

Le mot d'ordre chez le Tricolore, comme on a pu le constater de toute façon jeudi, est de ne pas surenchérir à la joute verbale que les Sénateurs tentent de cultiver.

Il y a deux printemps à peine, en 2013, Prust et l'entraîneur Michel Therrien étaient tombés dans le piège que les Sénateurs et Paul MacLean leur avaient tendu, au cours de la série de premier tour entre les deux équipes canadiennes.

On se rappelle que Prust avait été particulièrement cinglant à l'endroit de MacLean en le qualifiant de «gros morse aux yeux globuleux».

«C'est possiblement la pire chose que j'ai dite sous le coup de l'émotivité», a reconnu Prust, jeudi.

Therrien avait ajouté de l'huile sur le feu en s'en prenant à MacLean qui, au final, avait bien ri dans sa moustache. Résultat: les Sénateurs avaient facilement eu le meilleur en cinq matchs d'une tumultueuse série.

Deux ans plus tard, on a repris là où on avait laissé et Prust, Therrien et le Canadien ne joueront pas le jeu de l'entraîneur Dave Cameron et de leurs rivaux des Sénateurs.

«L'an dernier également, les Bruins de Boston ont paru affecté par tout ce qui se passait, a noté le joueur de centre David Desharnais. Ç'a été un des facteurs de notre victoire. On a appris de ça et nous ne voulons pas être l'équipe qui perd sa concentration.»

Therrien a avoué que ses troupiers avaient tiré des leçons du passé et qu'ils maîtrisent mieux leurs émotions.

«Nous avons énormément appris des séries éliminatoires de l'an dernier, a acquiescé l'entraîneur. Nous avons appris à bien gérer nos émotions. Mercredi, nous avons manqué de discipline sur la glace - il ne faut pas que ça se reproduise», a-t-il ajouté en se disant confiant que P.K. Subban ne commette pas un autre geste regrettable.

Questionné au sujet des récriminations des Sénateurs, Therrien a martelé que sa seule préoccupation «c'est le match de vendredi».

«C'est très difficile de remporter le premier match d'une série à domicile. Nous avons été la seule équipe qui a réussi à le faire mercredi, a-t-il noté. Je suis heureux de ça et je m'attends à un meilleur effort encore de notre part vendredi.»

Chez les joueurs, on ne s'attend pas à ce que les Sénateurs cherchent à venger le jeune attaquant Mark Stone, que Subban a blessé. On ne se préoccupe pas également de la présence probable du dur à cuire Chris Neil dans la formation. Neil n'a pas joué depuis qu'il a subi une blessure à un pouce en février.

«S'ils (les Sénateurs) veulent répliquer en nous donnant des coups de bâton, nous accepterons volontiers le jeu de puissance qui nous sera accordé», a mentionné l'ailier Brendan Gallagher, qui s'est fait passablement bardasser mercredi.

«J'ose croire qu'en séries, personne ne posera de geste regrettable qui pourrait affecter les chances de son équipe de l'emporter.»

Tout le brouhaha et la controverse qui a entouré le match initial ne fait qu'augmenter l'engouement des amateurs de hockey, selon l'ailier Dale Weise.

«C'est un bon début de série. Ça met du piquant et les gens adorent ça. C'est ce que les gens veulent voir. C'est malheureux que (Stone) ait été blessé. On ne souhaite jamais voir ça», a conclu Weise.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Pacioretty: c'était bien une commotion

    Hockey

    Pacioretty: c'était bien une commotion

    Des joueurs du Canadien savent depuis plusieurs jours déjà que Max Pacioretty a été victime d'une commotion cérébrale lors du match du 5 avril à... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer