La délicate dernière ligne droite du CH

Le gardien du CH Dustin Tokarski aura la... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Le gardien du CH Dustin Tokarski aura la chance de jouer devant plusieurs membres de sa famille ce soir, alors que Winnipeg est à distance raisonnable de sa Saskatchewan natale.

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(WINNIPEG) Le Canadien affiche maintenant 100 points au compteur. L'avantage de la patinoire est pratiquement en poche - du moins pour le premier tour des séries. À l'exception de Tom Gilbert, l'équipe respire la santé.

Bref, le Tricolore est en bonne position pour amorcer la dernière ligne droite du calendrier, ce dernier segment de huit matchs qui le mènera en séries.

D'ici là, Michel Therrien devra jouer à l'équilibriste. Ce sera à l'entraîneur-chef du CH de trouver un juste milieu entre la récolte de points en vue des séries et le repos à accorder à ses troupes.

En vue du match de ce soir contre les Jets de Winnipeg, Therrien a visiblement pensé à cette deuxième option. Il confiera le filet à Dustin Tokarski. Ce sera seulement la troisième fois cette saison que l'auxiliaire de Carey Price sera d'office dans ce qui n'est pas une série de deux matchs en deux soirs. Il avait joué dans de telles circonstances le 12 février contre les Oilers d'Edmonton et le 17 janvier face aux Islanders de New York. Et cette fois-là, Price était blessé.

«On a un plan pour Carey, a indiqué Therrien, après l'entraînement d'hier au MTS Centre. Stéphane Waite s'est assis avec Carey, il lui a expliqué la préparation. C'est important pour nous qu'il commence les séries sharp, mais en même temps qu'il soit frais, physiquement et mentalement.»

Et comme le hasard fait bien les choses, ce sera une occasion pour Tokarski de jouer devant les siens, Winnipeg étant une des rares villes à distance raisonnable de sa Saskatchewan natale.

«C'est une bonne coïncidence, a dit Therrien. On veut le faire jouer aussi, on veut se concentrer sur l'énergie de Carey. C'est une situation idéale pour Tokarski, il va jouer devant plusieurs membres de sa famille.»

«C'est simplement une rencontre comme les autres. Mon boulot restera le même, je devrai donner à mon équipe une chance de gagner», a mentionné le portier.

Les journalistes écrivent souvent que tel joueur «cache mal» son enthousiasme. Mais Tokarski, lui, le cachait très bien.

Adversaires potentiels

Les joueurs répètent à outrance qu'ils ne se préoccupent pas du classement. Mais Dale Weise n'a pas pris de détour.

«On regarde souvent le classement, et ça change très rapidement! a-t-il admis. On se bat pour le 1er rang dans la LNH. On aimerait finir au sommet pour avoir l'avantage de la glace en séries. Les Islanders, les Penguins et les Capitals peuvent encore glisser. Il y a tellement de possibilités!»

En gros, les trois scénarios les plus probables pour le premier tour sont les suivants.

1. Le Canadien finit 1er dans l'Est et affronte la moins bien classée des deux équipes repêchées («wild card»).

2. Le Canadien finit 1er de sa division (mais derrière le champion de la division Métropolitaine) et affronte la meilleure des deux équipes repêchées.

3. Le Canadien termine 2e de sa division et affronte l'équipe de 3e place de cette même division.

En suivant cette logique, les Sénateurs d'Ottawa, les Bruins de Boston et les Capitals de Washington sont les adversaires les plus probables au premier tour en vertu des deux premiers scénarios. Quant au scénario numéro 3, il ouvre la porte à un duel face aux Red Wings de Detroit, qui devraient conclure la saison au 3e rang de la division Atlantique. À moins que les Sénateurs maintiennent leur cadence infernale des dernières semaines.

«Je suis à l'aise contre toutes les équipes. Demande aux autres joueurs, ce sera la même chose», a dit un P.K. Subban plein de confiance.

«Même Tampa Bay?», de demander le vénérable collègue Pat Hickey, faisant référence au Lightning, qui a gagné ses quatre matchs contre le Tricolore cette saison.

«Les séries, c'est différent. Quand les séries commenceront, je ne regarderai pas notre fiche en saison contre qui que ce soit. Il y a aussi des équipes contre lesquelles nous n'avons pas perdu cette saison, comme les Wings. Si on les affronte, la saison ne vaudra rien. C'est une autre saison. On doit juste arriver en séries avec les bonnes habitudes de travail.»

Tout ça pour vous rappeler que ce soir, ça se fera contre les Jets, dans ce qui sera le dernier match du CH contre une équipe de l'Ouest cette saison.

Pas de changements de trios

Hormis la présence de Dustin Tokarski, Michel Therrien ne prévoit apporter aucun autre changement à sa formation, ce soir, par rapport au match de mardi à Nashville. À l'entraînement d'hier, on a toutefois observé un changement: Devante Smith-Pelly patinait au sein du quatrième trio, avec Brandon Prust et Torrey Mitchell, tandis que Dale Weise a été promu dans la troisième unité, aux côtés de Lars Eller et de Jacob De La Rose. Mais Therrien a refusé de critiquer Smith-Pelly, auteur d'un petit point en 14 matchs depuis son arrivée à Montréal. «On veut tous que nos joueurs débloquent offensivement, pas seulement lui», a-t-il sèchement répondu. «Il ne faut pas faire un gros plat avec les changements de trio. Je vous avertis tout de suite, demain, il y en aura probablement 10 pendant le match. Des changements, ça arrive vite.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Tinordi a joué malgré une blessure

    Hockey

    Tinordi a joué malgré une blessure

    C'est malgré une blessure à un poignet que Jarred Tinordi a choisi de se présenter au Centre Bell à la suite de son dernier rappel par le Canadien,... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer