• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les Rangers aux commandes de la course au trophée des Présidents 

Les Rangers aux commandes de la course au trophée des Présidents

Avec 99 points et 11 matchs à jouer,... (Photo Seth Wenig, AP)

Agrandir

Avec 99 points et 11 matchs à jouer, les Rangers de New York sont dans le siège du conducteur pour l'obtention du trophée des Présidents.

Photo Seth Wenig, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
NEW YORK

Après que les Rangers de New York eurent infligé une sévère raclée aux Ducks d'Anaheim dans leur dernier duel au sommet, le défenseur Dan Girardi a déclaré que ses coéquipiers et lui ne cherchaient qu'à mettre plus de distance entre eux et les Islanders de New York.

Une avance de sept points avec deux matchs en mains signifie que les Rangers sont pratiquement champions de la section Métropolitaine. Et qu'avec 99 points et 11 matchs à jouer, ils sont dans le siège du conducteur pour l'obtention du trophée des Présidents.

«Ce n'est pas un sujet que l'on aborde, a déclaré le défenseur Marc Staal, dimanche. C'est un avantage d'avoir l'avantage de la glace en séries par contre. Notre objectif est de terminer le plus haut possible au classement et de remporter le plus de rencontres possible d'ici la fin du calendrier.»

Les Rangers, le Canadien de Montréal (avec neuf matchs à jouer) et les Ducks (huit) ont tous 99 points avant les matchs de lundi, devant le Lightning de Tampa Bay (97 points et neuf matchs), les Blues de St. Louis (97, neuf) et les Predators de Nashville (96, neuf). Selon le site SportsClubStats, qui calcule les probabilités de participer aux séries, les Rangers ont 70,5 pour cent des chances de remporter le trophée des Présidents.

C'est remarquable compte tenu du fait que les Rangers occupaient le deuxième rang des équipes repêchées en vue des séries le 31 janvier dernier. Depuis, ils ont conservé une fiche de 19-3-3, amassant 41 points sur une possibilité de 50 et dépassé 12 équipes pour se retrouver au premier rang du circuit Bettman.

La majeure partie de ce parcours a été réussie sans le gardien no 1 Henrik Lundqvist, dont l'éclatante victoire de 7-2 inscrite dimanche contre les Ducks avec Cam Talbot devant le filet.

«Ils n'ont pas besoin de marquer beaucoup de buts pour remporter des matchs, a déclaré l'entraîneur-chef des Ducks, Bruce Boudreau. Même sans Lundqvist, Martin St-Louis et Kevin Klein - des joueurs-clés -, ils gagnent tout le temps. Je crois qu'ils sont l'équipe la plus rapide que nous ayons affrontée et ils sont bien dirigés. Ils ont de la profondeur au sein de leurs quatre trios.»

«Nous avons confiance en notre jeu, a ajouté Girardi. Nous sommes très heureux de notre niveau de jeu présentement, mais nous ne sommes pas satisfaits.»

C'est plutôt la bonne façon de voir les choses en vertu de ce qui se passe présentement au sommet de l'Association Est. Si jamais les Rangers connaissaient une baisse de régime, Carey Price et le Tricolore pourraient bien leur damer le pion, tout comme le Lightning.

La course pourrait se décider dans les tout derniers jours, surtout si Lundqvist est rouillé à son retour au jeu. Les Ducks ont quelques points d'interrogation devant le filet et Boudreau n'a toujours pas décidé s'il ira avec John Gibson ou Frederik Andersen d'ici la fin de la saison.

Pour le CH, il n'y a pas de question: Price, favori pour l'obtention des trophées Hart et Vézina, est la grande raison expliquant que le Canadien soit dans la course pour le trophée des Présidents et possiblement pour la coupe Stanley.

«Il est incroyable, a déclaré l'ailier des Ducks Jiri Sekac, récemment acquis du Tricolore. Tout le monde est en mesure de le constater. Il arrête pratiquement toutes les rondelles. Parfois, vous le regardez jouer et c'en est à vous décrocher la mâchoire.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer