Canadien: encore deux joueurs à retrancher

Michaël Bournival pourrait être victime du surplus de... (Photo Simon Giroux, archives La Presse)

Agrandir

Michaël Bournival pourrait être victime du surplus de joueurs à l'attaque.

Photo Simon Giroux, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une des conséquences du départ de Peter Budaj, c'est aussi qu'on ne compte plus que 25 joueurs au camp du Canadien. L'équipe a jusqu'à demain, 17h, pour retrancher deux joueurs et présenter une formation de 23 joueurs.

14+7 ou 13+8?

Il reste actuellement 15 attaquants, 8 défenseurs et 2 gardiens au camp. Parmi ces huit défenseurs, on compte Francis Bouillon, que l'on a tendance à oublier parce qu'il a disputé un seul match préparatoire. Si Bouillon et Jarred Tinordi obtiennent un poste, c'est donc dire qu'il y aura deux attaquants à retrancher, et que l'équipe amorcerait la saison avec 13 avants.

Les joueurs «faciles» à renvoyer

À l'avant, quatre joueurs peuvent être renvoyés à Hamilton sans passer par le ballottage: Alex Galchenyuk, Jiri Sekac, Michaël Bournival et Jacob De La Rose. Galchenyuk a évidemment sa place à Montréal, tandis que De La Rose, à 19 ans, devrait logiquement aboutir à Hamilton. Par son utilisation constante avec des vétérans à l'avant, Sekac semble avoir cimenté sa place. Si Marc Bergevin décide de ne garder que 13 attaquants, Michaël Bournival pourrait être victime du surplus de joueurs. Mais c'est un gros «si». À la défense, Tinordi et Nathan Beaulieu sont exemptés du ballottage. Beaulieu semble avoir gagné la confiance des entraîneurs.

Le cas Moen

Reste toujours le vétéran Travis Moen, qui ne semble pas avoir de chaise en ce début de saison. En perte de vitesse, et avec deux saisons à écouler à son contrat, il n'est toutefois pas le joueur le plus facile à échanger. Mais le Canadien voudra-t-il lui payer son plein salaire de 1,85 million de dollars dans la Ligue américaine?

Et les blessés?

Toutes ces interrogations pourraient aussi être caduques pour l'instant. Lars Eller n'a pas affronté les Sénateurs ce week-end en raison d'une blessure au bas du corps, tandis que Pierre-Alexandre Parenteau est tombé au combat samedi en première période. Michel Therrien a cependant assuré que les deux attaquants seront «corrects». Si le Canadien ne souhaite pas les brusquer, ou si l'un ou l'autre subit un recul, les choix déchirants pourraient être repoussés. Des entraînements aujourd'hui et demain permettront d'en savoir plus sur la progression des deux éclopés.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Peter Budaj échangé aux Jets

    Hockey

    Peter Budaj échangé aux Jets

    Peter Budaj ne voulait plus jouer à Montréal, et le Canadien ne souhaitait pas amorcer la saison avec trois gardiens. Tout le monde a trouvé son... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer