Rangers: Derick Brassard confirme son retour au jeu

Derick Brassard... (Photo Brian Snyder, archives Reuters)

Agrandir

Derick Brassard

Photo Brian Snyder, archives Reuters

Robert Laflamme
La Presse Canadienne

Les Rangers de New York ne pourront fort possiblement pas miser sur Derek Stepan dans le quatrième match de la finale de l'Est contre le Canadien, dimanche. Mais ils vont miser sur le retour au jeu du Québécois Derick Brassard. C'est Brassard lui-même qui l'a confirmé aux journalistes, samedi.

Une initiative qui a déconcerté Alain Vigneault. C'est que l'entraîneur des Rangers aurait sans doute souhaité qu'on garde le secret un peu plus longtemps.

«J'ai eu vent qu'il s'était dit apte à jouer. C'est bon à savoir, a lancé Vigneault. Il ne me l'a pas dit, mais c'est une bonne nouvelle.

«Je vais lui parler dimanche matin et m'assurer que tout est correct, a-t-il ajouté, comme pour semer le doute. Les joueurs veulent jouer en séries, mais nous devons voir à ce qu'ils ne courent aucun danger.»

Brassard en a remis, lui, en affirmant que nonobstant le statut plus que douteux de Stepan, il était acquis qu'il reviendrait au jeu dimanche.

«Mon retour n'est aucunement lié à la blessure de Derek. Je serais revenu de toute façon. Je me sens beaucoup mieux.»

Brassard a raté les deux derniers matchs de la série, après avoir subi une blessure au haut du corps au tout début de la rencontre initiale au Centre Bell.

Le joueur de centre gatinois retrouvera Benoit Pouliot et Mats Zuccarello. Vigneault a souligné que ce trio a été le plus constant de l'équipe depuis la période des Fêtes.

Pour ce qui de Stepan, Vigneault a qualifié sa participation au quatrième duel de «très peu probable», expliquant que le joueur de centre numéro un de l'équipe récupérait toujours à l'hôpital de l'opération à la mâchoire qu'il avait subie la veille.

Advenant que Stepan ne joue effectivement pas dimanche, lui qui n'a pas raté un seul des 348 matchs disputés par les Rangers depuis son arrivée dans la LNH en 2010, l'entraîneur n'a pas voulu se prononcer quant à un éventuel retour plus tard dans la série.

Contrairement à Carey Price, chez le Canadien, on suppute que la série de Stepan ne serait pas finie.

À la défense de Carcillo

Vigneault a confirmé que J.T. Miller, un ailier gauche âgé de 21 ans qui a pris part à trois matchs en séries cette année, remplacera Dan Carcillo dans la formation. Carcillo a écopé une suspension automatique de 10 matchs parce qu'il a bousculé un arbitre dans le match numéro trois. À cet égard, la peste des Rangers a logé une contestation de la sanction à la LNH, samedi.

Vigneault s'est dit attristé pour Carcillo, en laissant même entendre que la carrière du combatif attaquant pouvait être compromise en raison de l'incident.

«C'est ce qui me désole le plus dans tout ça, a déclaré le "coach". Si les arbitres prennent la bonne décision, rien de tout ça ne se produit. Dan ne méritait pas de punition sur le jeu. Il a sans doute été victime de sa mauvaise réputation sur la séquence. Et je me demande pour quelle raison le juge de ligne Scott Driscoll l'empoigne de la sorte. Tout ce qu'il avait à faire, c'était de lui demander de le suivre jusqu'au banc des pénalités.

«C'est impardonnable ce que Dan a fait, et la première chose qu'il m'a dite c'est qu'il aurait dû mieux maîtriser ses émotions. Il le sait, et il le regrette. Mais je ne peux pas vous dire combien il se sent mal et quels sont ses états d'âme. Il n'y a plus rien qu'on puisse faire de toute façon.»

Carcillo n'a pas été rendu disponible pour rencontrer les médias.

St-Louis et Tokarski

Les Rangers veulent éviter à tout prix de revenir à Montréal avec une égalité de 2-2 dans la série, surtout après avoir pris les devants 2-0.

Vigneault a tenu une bonne séance d'entraînement afin d'apporter quelques ajustements à l'attaque. Rien de majeur parce qu'il juge que l'équipe a connu un meilleur troisième match dans la série que le deuxième, malgré la défaite.

L'attaquant Martin St-Louis partageait l'opinion de son entraîneur. Quand on lui a demandé ce que les Rangers devaient faire de différent dimanche, il a simplement répliqué: «Gagner».

«Nous avons tout fait jeudi, sauf gagner.»

St-Louis a été frustré deux fois par le jeune Dustin Tokarski dans la troisième rencontre, mais il ne s'en fait pas.

«Il a fait de très bons arrêts, mais je ne changerais rien si c'était à refaire. Je vais continuer d'essayer d'envoyer la rondelle là où je veux et je finirai bien par être récompensé.»

St-Louis a côtoyé Tokarski chez le Lightning de Tampa Bay, mais il a dit ne pas suffisamment l'avoir connu.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer