En attendant Price...

C'est ce matin à Brossard qu'on saura si... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

C'est ce matin à Brossard qu'on saura si le gardien-vedette du Canadien peut enfin reprendre le collier.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

De l'avis même de Michel Therrien, le vendredi de Carey Price a été «une excellente journée». Reste à voir si son samedi ira encore mieux et s'il pourra aller se placer devant le filet du Canadien, ce soir au Centre Bell, lorsque les Sénateurs d'Ottawa débarqueront.

C'est ce matin à Brossard qu'on saura si le gardien- vedette peut enfin reprendre le collier, lui qui est demeuré à l'écart du jeu depuis la fin de la pause olympique, en raison de ce qui serait une blessure à un genou, une information que la direction montréalaise refuse de confirmer.

La bonne nouvelle pour le Canadien et ses fans, c'est que Price a pris part à un entraînement très complet hier à Brossard.

Pendant plus de 90 minutes, il a affronté les tirs sans avoir à partager son filet avec les deux réservistes, Peter Budaj et Dustin Tokarski, qui ont dû rester à l'autre bout. Price paraissait à l'aise dans ses déplacements, ce qui laisse croire qu'il se rapproche d'un retour au jeu.

Enfin, possiblement.

«Il n'y a aucun changement pour Carey, mais il a connu une très bonne journée d'entraînement [hier], a expliqué Michel Therrien. Nous verrons où il en est avant notre match contre les Sénateurs et nous prendrons une décision à ce moment-là.»

Selon l'entraîneur montréalais, Price fait tout ce qu'il peut afin de revenir au jeu le plus vite possible, lui qui n'a pas gardé le but du Canadien une seule fois depuis le 8 février, en Caroline.

«Depuis que Carey est revenu des Jeux de Sotchi, il a travaillé extrêmement fort pour revenir au jeu le plus vite possible, a ajouté Therrien. Il faut le reconnaître. Il se comporte en leader et en vrai professionnel.»

Le Canadien a peut-être en ce moment des problèmes plus urgents à régler, surtout du côté d'une attaque en panne depuis plusieurs matchs. Mais force est de constater que le retour du gardien numéro un serait un immense remontant pour une équipe qui n'a qu'une seule victoire à ses cinq derniers matchs.

Le Canadien n'est d'ailleurs plus parmi les trois premiers de sa division, et voici qu'il occupe maintenant le premier des deux rangs de quatrième as dans l'Association de l'Est.

Pendant l'absence très remarquée du gardien-vedette, Peter Budaj, le gardien numéro deux, n'a pas été particulièrement spectaculaire devant le filet montréalais, lui qui a subi la défaite aux trois derniers matchs de son club.

«Peter a eu de bons moments, mais aussi des matchs avec des tirs qu'il aimerait revoir, a admis Michel Therrien. Et Dustin [Tokarski] nous a donné un excellent match à Anaheim.»

Sans Price depuis la fin de la pause de Sotchi, le Canadien a récolté une fiche de 3-4-1. Notons que les trois victoires de l'équipe ont été acquises en prolongation ou en tirs de barrage.

L'entraînement d'hier était le troisième de Price avec l'équipe cette semaine, mais surtout, il s'agissait sans doute de son entraînement le plus éprouvant depuis la pause des Jeux olympiques, ce qui laisse croire qu'il s'approche enfin de ce grand retour tant attendu par le reste de l'équipe.

En 48 rencontres cette saison, Carey Price a obtenu une fiche de 26-17-5 devant le filet.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer