17 000 personnes pour un entraînement du Canadien

L'atmosphère était autrement plus guillerette qu'à la même... (Photo : Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

L'atmosphère était autrement plus guillerette qu'à la même date l'an passé et les performances de l'équipe y sont certes pour quelque chose.

Photo : Bernard Brault, archives La Presse

Partager

Dimanche de Pâques ou non, des milliers d'amateurs se sont rués au Centre Bell, dimanche matin, afin d'assister à la pratique des Canadiens Provigo.

«Nous avions eu une idée des proportions que ce genre d'événement pouvait prendre lors du camp d'entraînement quand un match intra-équipe a fait salle comble et que des gens ont bravé le froid à 7 heures le matin, a rappelé Brandon Prust. On savait donc à quoi s'attendre et c'est sûr que ça rend l'entraînement beaucoup plus agréable.»

L'atmosphère était autrement plus guillerette qu'à la même date l'an passé et les performances de l'équipe y sont certes pour quelque chose. Si l'on jetait déjà la saison du Tricolore aux orties lors de l'entraînement public de l'an dernier, Brian Gionta a évoqué l'espoir de remporter la Coupe Stanley lorsqu'il s'est adressé aux 17 000 spectateurs venus assister à l'événement.

À l'instar de Josh Gorges, le capitaine avait pris congé afin de subir des traitements, mais a pris la peine de venir saluer la foule.

Rene Bourque, Ryan White et Raphael Diaz, tous blessés, manquaient aussi à l'appel.

Tomas Kaberle, qui a été soumis au ballottage samedi, était toutefois de la partie. Le défenseur tchèque devrait demeurer avec l'équipe après que les 29 autres équipes eurent levé le nez sur ses services.

Un tour à Beaulieu

La recrue Nathan Beaulieu, qui a vécu son baptême de la Ligue nationale samedi en jouant 17 minutes dans la victoire de 3-0 sur les Rangers de New York, a été le premier joueur du Canadien à sauter sur la glace au début de l'entraînement.

Il a été le seul aussi!

Question de se payer la tête du nouvel arrivant, ses coéquipiers ont décidé de ne pas l'accompagner quand les applaudissements de la foule ont rugi pour accueillir les joueurs. Beaulieu a donc effectué seul un tour de patinoire. Sa première ovation!

«Colby Armstrong m'a invité à la dernière minute à ouvrir le bal. J'ai un peu vu venir le coup, mais je l'ai accepté de bon coeur. Ça faisait une foule assez bruyante juste pour moi, mais c'était drôle.»

Contrairement aux années précédentes, la foule n'a pas eu droit au concours d'habiletés. C'est que sous la nouvelle convention collective, ces concours doivent désormais être chapeautés par une oeuvre de charité. Puisqu'il s'agissait dimanche d'un événement commandité, les amateurs ont plutôt eu droit à une compétition à quatre-contre-quatre ainsi qu'une compétitions de tirs de barrage.

C'est d'ailleurs Beaulieu, de même que Brendan Gallagher, qui ont donné la victoire à leur équipe en marquant en fusillade.

«Nous avons les meilleurs partisans au monde et ils l'ont encore démontré en venant en si grand nombre pour un simple entraînement», a signalé Gallagher qui devient rapidement l'un des favoris de la foule.

Les choses sérieuses reprennent lundi soir avec la visite des Hurricanes de la Caroline.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer