Hal Gill: «Montréal me manque beaucoup»

Hal Gill était l'un des joueurs les plus... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Hal Gill était l'un des joueurs les plus populaires dans le vestiaire du Canadien.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Partager

Échangé aux Predators en février dernier, Hal Gill admet que Montréal lui manque, mais qu'il se plaît dans sa nouvelle ville d'adoption. «Montréal me manque beaucoup, mais c'est agréable ici à Nashville», affirme-t-il.

Le défenseur de 37 ans a rapidement pris le chemin du Tennessee après avoir été cédé aux Predators en retour de l'attaquant Blake Geoffrion, de l'ailier gauche Robert Slaney et d'un choix de deuxième ronde en 2012. Le joueur, qui en était à sa troisième saison avec le Tricolore, était l'un des plus populaires dans le vestiaire. Et si le Canadien était numéro un de la ligue en désavantage numérique à ce moment-là, c'était en partie grâce à lui. En 196 matchs à Montréal, il a marqué 5 buts et cumulé 23 aides.

Le 28 juin dernier, Hal Gill a signé un contrat de deux ans avec les Predators qui lui rapportera quatre millions de dollars.

Il vit maintenant à Nashville avec sa femme Anne et leurs trois enfants, Sophie, Isabelle et le dernier-né, Talon. Originaire de Boston, le hockeyeur demeure à Nashville pour l'entraînement en attendant la fin du lock-out. «Il fait 20°C ici!», lance-t-il sur un ton narquois.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • La guérison d'une princesse

    Hockey

    La guérison d'une princesse

    L'histoire qui suit en est une de princesse. Ne tournez pas la page. On y parle aussi de hockey. En décembre 2011, La Presse a publié la photo de... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer