Bouillon à Nashville pour moins d'argent

la liste:1336:liste;la boite:5789:box

Blogue

À Nashville, Francis Bouillon pourrait décrocher un poste... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

À Nashville, Francis Bouillon pourrait décrocher un poste de quatrième défenseur.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Richard Labbé
La Presse

Francis Bouillon poursuivra sa carrière dans l'uniforme des Predators de Nashville.

Tel que rapporté en premier par La Presse, le défenseur de 33 ans a dit oui à une offre des Predators pour une saison, à un salaire de 750 000 $ US. L'offre des Predators est nettement inférieure au salaire de Bouillon la saison dernière (1,8 million) avec le Canadien, mais le principal intéressé avait seulement hâte de pouvoir se trouver une nouvelle équipe au plus vite.

«J'avais hâte que ça se décide et là, je suis vraiment content, a-t-il dit lorsque joint au téléphone. Ça faisait deux jours qu'on parlait avec les Predators, et je suis heureux que tout soit enfin réglé.»

En acceptant moins d'argent pour se joindre aux Predators, Francis Bouillon prend le pari de connaître une bonne saison afin de pouvoir signer une entente à long terme dans un an. À Nashville, l'ancien du Canadien pourrait décrocher un poste de quatrième défenseur.

C'est d'ailleurs pourquoi il a choisi de se joindre au club.

«Les Predators ne m'ont rien promis, a-t-il tenu à préciser. Mais je sais qu'il va y avoir de la place pour moi là-bas au sein de leur groupe de défenseurs. L'important pour moi, c'est de pouvoir jouer le plus souvent possible, et c'est à Nashville que je vais pouvoir le faire.»

Les Predators devraient annoncer l'embauche de Bouillon mardi, quand le défenseur aura passé des examens médicaux à Nashville. Bouillon assure qu'il est pleinement remis de ses blessures à l'aine et à l'abdomen, qui l'ont mis à l'écart du jeu pendant deux mois en fin de saison dernière.

Il avait tenté un retour au jeu en séries contre Boston, mais avait dû abdiquer de nouveau, une décision qu'il a fini par regretter par la suite. Joueur autonome le 1er juillet, il n'a jamais reçu d'offre de la part du Canadien.

Les dernières semaines auront donc été assez éprouvantes pour le vétéran de 10 saisons. Après avoir discuté avec plusieurs équipes - notamment les Bruins de Boston, les Rangers de New York, les Penguins de Pittsburgh et les Sharks de San Jose tout récemment - Bouillon a vite compris qu'il allait devoir encaisser une diminution de salaire pour la prochaine saison.

Les Sharks, la seule autre formation à lui avoir soumis une offre, lui ont proposé un premier contrat d'une saison pour 600 000 $ il y a une semaine, puis une deuxième offre légèrement supérieure à l'offre des Predators. Mais Bouillon aurait probablement dû se contenter d'un poste de septième défenseur chez les Sharks.

Les autres équipes dans le portrait lui proposaient au mieux un poste de sixième défenseur, quand ce n'était pas un poste de septième défenseur.

Les Rangers de New York ont longtemps discuté avec le clan Bouillon aussi. Les deux parties ont même presque réussi à trouver un terrain d'entente, et le DG du club, Glen Sather, s'était de nouveau manifesté auprès de Bouillon la semaine passée. Mais l'offre des Rangers n'est jamais venue, contrairement aux nombreuses rumeurs qui ont circulé à ce sujet.

Pour Bouillon, il s'agira d'un retour chez les Predators, lui qui avait disputé quatre rencontres avec cette équipe en 2002-03 avant de remettre le cap sur Montréal.

La saison dernière avec le Canadien, Francis Bouillon a disputé 54 rencontres, récoltant cinq buts et quatre passes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer