Le Canada obtient l'argent en poursuite par équipes féminine aux Mondiaux

L'équipe canadienne féminine de cyclisme sur piste a... (Photo archives PC)

Agrandir

L'équipe canadienne féminine de cyclisme sur piste a terminé deuxième des qualifications, jeudi, aux Championnats du monde de cyclisme sur piste.

Photo archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
LONDRES

Le Canada a décroché la médaille d'argent en pousuite par équipes féminine vendredi aux Championnats du monde de cyclisme sur piste, échappant de peu la médaille d'or octroyée aux États-Unis.

Le quatuor formé d'Allison Beveridge, de Calgary, Jasmin Glaesser, de Vancouver, Kirsti Lay, de Medicine Hat, en Alberta, et Georgia Simmerling, de West Vancouver, a complété l'épreuve en quatre minutes et 19,525 secondes, concédant de justesse la victoire aux Américaines (4:16,802).

Simmerling a adopté le cyclisme d'endurance il y a moins de deux ans mais, si elle se qualifie pour Rio l'été prochain, ce seront ces troisièmes JO dans trois disciplines différentes.

D'abord une skieuse, Simmerling a participé au super-G lors des Jeux olympiques d'hiver de Vancouver en 2010. Quatre ans plus tard, à Sotchi, elle a démontré son talent en ski cross - une discipline dans laquelle elle a obtenu cinq médailles en carrière sur le circuit de la Coupe du monde.

Dans l'espoir de développer sa polyvalence, elle a adopté l'aviron, puis le cyclisme d'endurance, et maintenant Simmerling est sur le point de se qualifier pour ses troisièmes JO à l'âge de 26 ans. L'équipe canadienne sera officiellement dévoilée en avril.

«C'est une expérience fabuleuse, même si ça ressemblait parfois à des montagnes russes, a confié Simmerling à l'Associated Press. J'ai travaillé tellement fort pour me retrouver ici aujourd'hui.»

Les derniers jours ont été difficiles mentalement, en dépit de la conquête de l'argent à la poursuite par équipes.

«C'est incroyable. Courir devant autant de spectateurs, a noté Simmerling. Je n'ai jamais skié devant autant de personnes - sauf aux JO -, mais j'exploite l'énergie de la foule pour me motiver, et j'utilise mon expérience dans le sport d'élite pour exceller.

«Mais vous savez, j'essaie d'être comme une éponge et d'apprendre le plus rapidement possible», a-t-elle ajouté.

La Grande-Bretagne a grimpé sur la troisième marche du podium. Il s'agissait de la pire performance du pays dans cette épreuve, après une récolte de six disques dorés et deux autres d'argent lors des huit Mondiaux prédédents.

D'autre part, Anastasiia Voinova a défendu avec succès son titre au contre-la-montre.

La Russe était la dernière des 15 cyclistes à s'élancer sur la piste et elle a retranché 0,777 seconde à la meneuse et championne de 2013, Wai Sze Lee, pour stopper le chrono à 32,959.

Du côté masculin, Filippo Ganna a donné le ton en triomphant lors de la poursuite individuelle.

L'Italien n'est âgé que de 19 ans, mais il a bien géré sa course et a lancé une attaque alors qu'il restait seulement 625 des 4000 mètres à compléter, devançant Domenic Weinstein au fil d'arrivée en 4:16,141.

Jonathan Dibben a propulsé la Grande-Bretagne au sommet du tableau des médailles avec sa victoire lors de la course aux points.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer