Retour en 1967 à Habitat

  • L'architecte d'Habitat 67, Moshe Safdie, possède toujours un appartement dans le complexe. L'intérieur du logement vient d'être rénové pour être remis à l'était d'origine, jusque dans les moindres détails. De l'une des trois terrasses, on reconnaît la vue sur Montréal qui a notamment fait la renommée d'Habitat. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Plein écran

    L'architecte d'Habitat 67, Moshe Safdie, possède toujours un appartement dans le complexe. L'intérieur du logement vient d'être rénové pour être remis à l'était d'origine, jusque dans les moindres détails. De l'une des trois terrasses, on reconnaît la vue sur Montréal qui a notamment fait la renommée d'Habitat.

    Photo Martin Tremblay, La Presse

  • 1 / 8
  • L’unité possède une situation stratégique : elle est située au sommet de la deuxième des trois tours. Non seulement peut-on y admirer les alentours sur 360 degrés, mais on domine aussi les cubes de béton d’Habitat. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Plein écran

    L’unité possède une situation stratégique : elle est située au sommet de la deuxième des trois tours. Non seulement peut-on y admirer les alentours sur 360 degrés, mais on domine aussi les cubes de béton d’Habitat.

    Photo Martin Tremblay, La Presse

  • 2 / 8
  • Si le complexe Habitat est classé monument historique de l’extérieur seulement, l’intérieur de cet appartement est le seul qui fait également l’objet d’une protection patrimoniale. On y retrouve ce qui faisait les caractéristiques des logements d’Habitat 67: les lattes de la parqueterie disposées l’une sur l’autre, la démarcation de la grille où sont dissimulés le chauffage et la climatisation, ainsi que les immenses fenêtres qui cadrent des vues plongeantes sur le... (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Plein écran

    Si le complexe Habitat est classé monument historique de l’extérieur seulement, l’intérieur de cet appartement est le seul qui fait également l’objet d’une protection patrimoniale. On y retrouve ce qui faisait les caractéristiques des logements d’Habitat 67: les lattes de la parqueterie disposées l’une sur l’autre, la démarcation de la grille où sont dissimulés le chauffage et la climatisation, ainsi que les immenses fenêtres qui cadrent des vues plongeantes sur le...

    Photo Martin Tremblay, La Presse

  • 3 / 8
  • L'appartement compte quatre cubes disposés sur deux niveaux. À l'époque, il s'agissait du plus grand appartement du complexe. Moshe Safdie y a vécu avec sa famille aux tout débuts d'Habitat, mais il cherche aujourd'hui à le léguer à une entité publique (c'est d'ailleurs pourquoi il n'est pas encore meublé). (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Plein écran

    L'appartement compte quatre cubes disposés sur deux niveaux. À l'époque, il s'agissait du plus grand appartement du complexe. Moshe Safdie y a vécu avec sa famille aux tout débuts d'Habitat, mais il cherche aujourd'hui à le léguer à une entité publique (c'est d'ailleurs pourquoi il n'est pas encore meublé).

    Photo Martin Tremblay, La Presse

  • 4 / 8
  • La cuisine d'origine a été reconstituée, incluant le poêle d'époque. Au moment de la construction, l'entreprise Frigidaire avait collaboré avec l'architecte pour développer les cuisines modulaires, un concept novateur à l'époque. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Plein écran

    La cuisine d'origine a été reconstituée, incluant le poêle d'époque. Au moment de la construction, l'entreprise Frigidaire avait collaboré avec l'architecte pour développer les cuisines modulaires, un concept novateur à l'époque.

    Photo Martin Tremblay, La Presse

  • 5 / 8
  • Toujours dans l'optique de préfabrication, les salles de bains aussi étaient modulaires. Elles étaient assemblées à part, puis ajoutées d'un seul morceau dans les appartements à l'aide d'une grue, avant que le cube soit refermé. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Plein écran

    Toujours dans l'optique de préfabrication, les salles de bains aussi étaient modulaires. Elles étaient assemblées à part, puis ajoutées d'un seul morceau dans les appartements à l'aide d'une grue, avant que le cube soit refermé.

    Photo Martin Tremblay, La Presse

  • 6 / 8
  • Parmi les détails originaux, notons également les luminaires ronds ainsi que les interrupteurs noir et blanc, qui sont vraiment caractéristiques d'Habitat. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Plein écran

    Parmi les détails originaux, notons également les luminaires ronds ainsi que les interrupteurs noir et blanc, qui sont vraiment caractéristiques d'Habitat.

    Photo Martin Tremblay, La Presse

  • 7 / 8
  • Moshe Safdie fêtera ses 80 ans la semaine prochaine, en même temps que son premier projet souffle ses 51 bougies. Malgré le temps qui s'est écoulé, l'architecte s'est beaucoup impliqué dans les rénovations de son appartement pour lui redonner son lustre tel qu'il l'avait imaginé. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Plein écran

    Moshe Safdie fêtera ses 80 ans la semaine prochaine, en même temps que son premier projet souffle ses 51 bougies. Malgré le temps qui s'est écoulé, l'architecte s'est beaucoup impliqué dans les rénovations de son appartement pour lui redonner son lustre tel qu'il l'avait imaginé.

    Photo Martin Tremblay, La Presse

  • 8 / 8

Ça y est, l'appartement de Moshe Safdie dans le complexe Habitat 67 est ouvert aux visiteurs après d'importantes rénovations.

Les lieux sont maintenant inclus dans les visites guidées du complexe, qui reprennent pour un deuxième été.

Nous y avons jeté un coup d'oeil.

Renseignements sur les visites

Les visites guidées ont lieu deux fois par jour, du lundi au vendredi, jusqu'en octobre. Elles durent 90 minutes et sont disponibles en français et en anglais.

Plus d'informations au habitat67.org




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer
  • Retour en 1967 à Habitat
    L'architecte d'Habitat 67, Moshe Safdie, possède toujours un appartement dans le complexe. L'intérieur du logement vient d'être rénové pour être remis à l'était d'origine, jusque dans les moindres détails. De l'une des trois terrasses, on reconnaît la vue sur Montréal qui a notamment fait la renommée d'Habitat. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Photo Martin Tremblay, La Presse

    L'architecte d'Habitat 67, Moshe Safdie, possède toujours un appartement dans le complexe. L'intérieur du logement vient d'être rénové pour être remis à l'était d'origine, jusque dans les moindres détails. De l'une des trois terrasses, on reconnaît la vue sur Montréal qui a notamment fait la renommée d'Habitat.

  • Retour en 1967 à Habitat
    L’unité possède une situation stratégique : elle est située au sommet de la deuxième des trois tours. Non seulement peut-on y admirer les alentours sur 360 degrés, mais on domine aussi les cubes de béton d’Habitat. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Photo Martin Tremblay, La Presse

    L’unité possède une situation stratégique : elle est située au sommet de la deuxième des trois tours. Non seulement peut-on y admirer les alentours sur 360 degrés, mais on domine aussi les cubes de béton d’Habitat.

  • Retour en 1967 à Habitat
    Si le complexe Habitat est classé monument historique de l’extérieur seulement, l’intérieur de cet appartement est le seul qui fait également l’objet d’une protection patrimoniale. On y retrouve ce qui faisait les caractéristiques des logements d’Habitat 67: les lattes de la parqueterie disposées l’une sur l’autre, la démarcation de la grille où sont dissimulés le chauffage et la climatisation, ainsi que les immenses fenêtres qui cadrent des vues plongeantes sur le fleuve. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Photo Martin Tremblay, La Presse

    Si le complexe Habitat est classé monument historique de l’extérieur seulement, l’intérieur de cet appartement est le seul qui fait également l’objet d’une protection patrimoniale. On y retrouve ce qui faisait les caractéristiques des logements d’Habitat 67: les lattes de la parqueterie disposées l’une sur l’autre, la démarcation de la grille où sont dissimulés le chauffage et la climatisation, ainsi que les immenses fenêtres qui cadrent des vues plongeantes sur le fleuve.

  • Retour en 1967 à Habitat
    L'appartement compte quatre cubes disposés sur deux niveaux. À l'époque, il s'agissait du plus grand appartement du complexe. Moshe Safdie y a vécu avec sa famille aux tout débuts d'Habitat, mais il cherche aujourd'hui à le léguer à une entité publique (c'est d'ailleurs pourquoi il n'est pas encore meublé). (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Photo Martin Tremblay, La Presse

    L'appartement compte quatre cubes disposés sur deux niveaux. À l'époque, il s'agissait du plus grand appartement du complexe. Moshe Safdie y a vécu avec sa famille aux tout débuts d'Habitat, mais il cherche aujourd'hui à le léguer à une entité publique (c'est d'ailleurs pourquoi il n'est pas encore meublé).

  • Retour en 1967 à Habitat
    La cuisine d'origine a été reconstituée, incluant le poêle d'époque. Au moment de la construction, l'entreprise Frigidaire avait collaboré avec l'architecte pour développer les cuisines modulaires, un concept novateur à l'époque. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Photo Martin Tremblay, La Presse

    La cuisine d'origine a été reconstituée, incluant le poêle d'époque. Au moment de la construction, l'entreprise Frigidaire avait collaboré avec l'architecte pour développer les cuisines modulaires, un concept novateur à l'époque.

  • Retour en 1967 à Habitat
    Toujours dans l'optique de préfabrication, les salles de bains aussi étaient modulaires. Elles étaient assemblées à part, puis ajoutées d'un seul morceau dans les appartements à l'aide d'une grue, avant que le cube soit refermé. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Photo Martin Tremblay, La Presse

    Toujours dans l'optique de préfabrication, les salles de bains aussi étaient modulaires. Elles étaient assemblées à part, puis ajoutées d'un seul morceau dans les appartements à l'aide d'une grue, avant que le cube soit refermé.

  • Retour en 1967 à Habitat
    Parmi les détails originaux, notons également les luminaires ronds ainsi que les interrupteurs noir et blanc, qui sont vraiment caractéristiques d'Habitat. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Photo Martin Tremblay, La Presse

    Parmi les détails originaux, notons également les luminaires ronds ainsi que les interrupteurs noir et blanc, qui sont vraiment caractéristiques d'Habitat.

  • Retour en 1967 à Habitat
    Moshe Safdie fêtera ses 80 ans la semaine prochaine, en même temps que son premier projet souffle ses 51 bougies. Malgré le temps qui s'est écoulé, l'architecte s'est beaucoup impliqué dans les rénovations de son appartement pour lui redonner son lustre tel qu'il l'avait imaginé. (Photo Martin Tremblay, La Presse)

    Photo Martin Tremblay, La Presse

    Moshe Safdie fêtera ses 80 ans la semaine prochaine, en même temps que son premier projet souffle ses 51 bougies. Malgré le temps qui s'est écoulé, l'architecte s'est beaucoup impliqué dans les rénovations de son appartement pour lui redonner son lustre tel qu'il l'avait imaginé.