Construction verte: voici le LEED v4

Le premier projet certifié LEED v4 au Canada,... (PHOTO PATRICK WOODBURY, LE DROIT)

Agrandir

Le premier projet certifié LEED v4 au Canada, toutes catégories confondues, se trouve au Québec, à Wakefield. Il s'agit de la maison Edelweiss.

PHOTO PATRICK WOODBURY, LE DROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un vent de changement souffle dans l'univers de la construction verte. À compter du 1er novembre, tous les nouveaux projets immobiliers visant une certification LEED et non préalablement inscrits devront répondre aux exigences plus rigoureuses de la quatrième version des systèmes d'évaluation LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). Le tout premier projet certifié LEED v4 au Canada se trouve au Québec, à Wakefield.

Différentes priorités

La certification LEED v4 a été élaborée à la suite d'un long processus auquel ont participé des centaines d'experts dans le monde. Le but? Réduire les émissions de carbone des bâtiments et construire en se souciant encore davantage de la santé des occupants. L'analyse du cycle de vie des matériaux est prise en considération. La barre est aussi placée plus haut en matière de consommation d'eau et d'énergie. Résultat? «Dans le domaine résidentiel, de meilleures habitations, avec une faible empreinte écologique et générant de plus grandes économies d'énergie seront construites», indique Mark Hutchinson, vice-président des programmes des bâtiments verts au Conseil du bâtiment durable du Canada.

Premier cobaye

La maison Edelweiss, le seul projet certifié LEED v4 au Canada pour l'instant, appartient à Emmanuel Cosgrove, directeur d'Écohabitation. Cette maison de démonstration est la deuxième habitation certifiée LEED v4 platine au monde.

«J'accompagne la grande famille des constructeurs écolos au Québec et je désirais maintenir l'expertise, dit-il. J'ai voulu démontrer qu'il ne faut pas avoir peur du changement.» L'habitation de 1552 pi2, construite à Wakefield, dans Gatineau, a coûté environ 350 000 $ (terrain, excavation, puits, installation septique et taxes compris). La facture d'énergie, incluant la recharge de l'auto électrique, n'est que de 2,19 $ par jour. Une famille de cinq personnes y consommera 60 % moins d'eau.

L'immeuble en copropriété La Géode, dans le Plateau... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR KNIGHTSBRIDGE) - image 2.0

Agrandir

L'immeuble en copropriété La Géode, dans le Plateau Mont-Royal, est construit en visant la nouvelle certification LEED v4.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR KNIGHTSBRIDGE

Leadership québécois

Deux autres habitations sont inscrites au programme LEED v4 au Canada, sans être encore certifiées. Elles se trouvent toutes deux au Québec. Knightsbridge construit ainsi La Géode, un complexe de cinq appartements en copropriété dans le Plateau Mont-Royal. «Chaque norme évolue pour devenir plus rigoureuse et plus pertinente», indique Charles-Antoine Gosselin, cofondateur de l'entreprise Knightsbridge, dont les immeubles en copropriété sont bâtis en visant la certification LEED or et même platine. Pour ce premier complexe LEED v4, qui devrait être terminé en décembre, Knightsbridge vise une certification argent.

Pousser plus loin

Croyant en une architecture régénératrice, qui participe activement à l'amélioration de la planète et de la condition humaine, Tergos Architecture + Construction écologique, de Québec, a promptement inscrit la maison L'Heure Bleue au nouveau programme. «Il s'agit d'un pas dans la bonne direction, estime Alejandro Montero, président-directeur général de l'agence. On est chanceux d'avoir des clients vraiment ouverts, qui veulent innover.» Conçue par l'architecte Anabel Arsenault, la maison devrait être mise en chantier sous peu à Saint-Irénée, dans Charlevoix.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer