Trump: «Bonne leçon pour les hommes politiques», selon Depardieu

Gérard Depardieu... (PHOTO ANNE-CHRISTINE POUJOULAT, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Gérard Depardieu

PHOTO ANNE-CHRISTINE POUJOULAT, AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

L'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis est une «bonne leçon» pour les hommes politiques, estime l'acteur Gérard Depardieu qui a rendu il y a quelques années son passeport français et est devenu citoyen russe.

«C'est une bonne leçon pour les hommes politiques, qui n'en font plus depuis longtemps», juge la star de 67 ans aux positions iconoclastes, dans un entretien au Journal du Dimanche. «La confiance est brisée, le peuple veut reprendre le pouvoir», estime-t-il.

«Contrairement à George W. Bush, Trump n'est pas un abruti, il dit des choses qui le dépassent. Personne ne sait de quoi il va être capable», ajoute Gérard Depardieu, dont la citoyenneté russe lui a été octroyée sur intervention du président Vladimir Poutine.

Monument du cinéma français, l'acteur avait défrayé la chronique en 2012 en annonçant qu'il rendait son passeport français pour protester contre l'imposition des plus riches en France, instaurée par le gouvernement socialiste. Il fait régulièrement sensation depuis dans les médias français pour ses déclarations provocatrices et ses prises de position prorusses.

Dans le JDD, il s'exprime aussi sur la progression de l'extrême droite française, dont la chef, Marine Le Pen, apparaît en bonne position pour la présidentielle de 2017.

«Marine Le Pen n'est pas une menace, c'est une connerie !», lace-t-il. «Elle est un des dommages collatéraux d'une société qui ne contrôle pas ses nouveaux moyens de communication et passe son temps à faire des plans sur la comète», ajoute-t-il, en appelant à ne pas céder «à la peur».

Dans son nouveau film Tour de France, qui sort mercredi en France, l'acteur incarne un vieux maçon «réac» obligé de prendre la route avec un rappeur de banlieue. Pour lui, c'est «un film politique: il offre l'espoir d'une compréhension et d'une fin de la haine».

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer