Monopoly obtient enfin le «Go»

Le réalisateur Andrew Niccol... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le réalisateur Andrew Niccol

PHOTO ARCHIVES AFP

Jozef Siroka
La Presse

Après des années d'espoirs et de faux départs, les producteurs de la version cinématographique du jeu Monopoly pourront enfin récolter leurs 200 $. Et bien plus, on le leur souhaite...

L'improbable adaptation du jeu de société reflétant l'industrie de l'immobilier a d'abord été annoncée en 2008, quand nul autre que Sir Ridley Scott devait la porter au grand écran.

C'est aujourd'hui Andrew Niccol qui tentera de mener à bien l'entreprise vantant les mérites du capitalisme.

Le scénariste de drames dystopiques comme Gattaca et The Truman Show propose le récit d'un garçon aux origines modestes, résidant sur la défavorisée Baltic Avenue, qui part en quête d'une fortune.

La société Hasbro précise que son légendaire produit a attiré 1 milliard de joueurs à travers 114 pays.

Source: Variety




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer