À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    Serge Giguère : un géographe et sa cause

    Le plus récent documentaire de Serge Giguère s'intéresse... (Photo: Amis du Mushuau-nipi/Jean-Philippe L. Messier)

    Agrandir

    Le plus récent documentaire de Serge Giguère s'intéresse au géographe Louis-Edmond Hamelin, qui a embrassé la cause autochtone.

    Photo: Amis du Mushuau-nipi/Jean-Philippe L. Messier

    Partager

    Directeur photo et réalisateur depuis la fin des années 70, cofondateur de la maison de production et distribution Rapide-Blanc avec Sylvie Van Brabant, Serge Giguère s'intéresse, dans sa plus récente mouture, au parcours du géographe Louis-Edmond Hamelin, un homme qui a le Nord tatoué sur le coeur.

    Q : Votre film est-il une sorte d'hommage à une idole?

    R : C'est plutôt une coïncidence de la vie. En 1972, je me suis rendu en haut de Schefferville pour un tournage de Pierre Perrault sur les caribous. C'est là que j'ai rencontré Louis-Edmond Hamelin pour la première fois. Nous étions un peu dans le bouillon identitaire à son oeuvre. En 2006, je l'écoutais à la radio parler de son parcours et je me disais qu'il ferait un excellent sujet. Je suis allé à sa rencontre.

    Q : Comment définir le personnage?

    R : Louis-Edmond a pris la cause autochtone à pleins bras. Chez lui, la géographie concerne autant les hommes que le territoire. C'est un curieux qui fouille son sujet à fond. Il demeure à Sillery et je crois qu'il est allé plus souvent dans le Nord québécois qu'à Montréal (rires). Lorsque je l'ai emmené dans le Nord en 2009, ça faisait 10 ans qu'il n'y était pas retourné. Il avait alors 86 ans. En mettant pied à terre, il en avait les larmes aux yeux.

    Q : Dans quel esprit avez-vous tourné le film?

    R : À la manière des autres, ce film-là est fait sur le temps. J'attendais les événements au lieu de les forcer. Par exemple, lorsque M. Hamelin se rend à la présentation de Jean Charest sur le Plan Nord, ce passage n'était pas dans mes cartons au départ. M. Hamelin a retracé l'histoire de notre attitude par rapport au Nord, un point de vue jamais entendu auparavant.

    Q : Quelle place a ce documentaire dans votre filmographie?

    R : C'est la première fois que je fais un film sur un intellectuel. Je me suis demandé si j'étais le bon interlocuteur. Mais comme avec toutes les autres personnes que j'ai filmées (Oscar Thiffault, Guy Nadon, Suzor-Côté), ce n'est pas le sujet qui m'attire au départ. C'est la personne qui a un projet plus grand que nature.

    __________________________________________________________________________

    Le Nord au coeur sera présenté à l'Excentris à compter du 7 décembre.

    Le Nord au coeur

    Cote La Presse

    Prenant prétexte d'un voyage de Louis-Edmond Hamelin à Mushuau-Nipi en août 2009, Serge Giguère remonte le parcours de ce géographe et linguiste,...
    Fiche du film
    Partager

    publicité

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    publicité

    Autres contenus populaires

    image title
    Fermer