Les Rencontres du documentaire choisissent leurs lauréats

La dérive douce d'un enfant de Petit-Goâve... (Distribution H2V Inc.)

Agrandir

La dérive douce d'un enfant de Petit-Goâve

Distribution H2V Inc.

La Presse

Les 12es Rencontres internationales du documentaire de Montréal, qui se sont terminées samedi, ont remis une dizaine de prix cette année, dont celui du public au documentaire La dérive douce d'un enfant de Petit-Goâve, de Pedro Ruiz, portant sur l'écrivain Dany Laferrière.

Le dernier train, de Lixin Fan, a remporté le prix de la meilleure oeuvre québécoise ou canadienne, tandis que Kitakinan - Notre territoire à tout le monde, de Serge Bordeleau, a été déclaré meilleur espoir Québec/Canada.

Les autres récompenses sont: prix Caméra-stylo à The Sound of Insects - Record of a Mummy, de Peter Liechti; prix caméra au poing à Defamation, de Yoav Shamir; prix rubans canards à Episode III - Enjoy Poverty, de Renzo Martens; prix écocaméra à Les damnés de la mer, de Jawad Rhalib; prix première caméra à Stalags: Holocaust and Pornography in Israel, d'Ari Libsker; prix du montage à Le pays d'octobre, de Michael Palmieri et Donal Mosher; et le prix de l'image à War + love in Kaboul, de Helga Reidemeister.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer