À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      Des films à voir ou à revoir à Fantasia

      Ultraman Zero: The Revenge of Belial... (Photo fournie par le festival Fantasia)

      Agrandir

      Ultraman Zero: The Revenge of Belial

      Photo fournie par le festival Fantasia

      Partage

      Partager par courriel
      Taille de police
      Imprimer la page

      Avec plus de 120 longs métrages, quelque 250 courts et plusieurs événements spéciaux, le Festival international de films Fantasia proposera, du 18 juillet au 6 août, une programmation éclectique. Voici quelques suggestions de films à voir ou à revoir.

      Un zoo la nuit

      Difficile de passer sous silence la remise à neuf de ce film splendide de Jean-Claude Lauzon grâce à une initiative du projet Éléphant. Mettant en vedette Gilles Maheu et Roger Lebel, le film raconte la difficulté de communiquer entre un père et son fils qui, à peine sorti de prison, est rapidement rattrapé par son passé criminel. Pour marquer cette restauration coïncidant avec les 50 ans de la Cinémathèque québécoise, les dirigeants d'Éléphant remettront des objets de Lauzon, dont un scénario annoté du film Léolo, à l'institution du boulevard De Maisonneuve.

      31 juillet, 18h30, Cinéma Impérial

      Imaginaerum

      On doit une fière chandelle à André Rouleau et sa compagnie de production Caramel Films pour avoir contribué à la production de ce film délirant inspiré de l'album-concept du groupe de métal symphonique finlandais Nightwish. Le film raconte l'histoire de Tom, un compositeur mourant plongé dans les délires du petit garçon de 10 ans qu'il fut. Sa fille Gem (Marianne Farley) tente pendant ce temps d'établir un ultime rapprochement avec ce dernier.

      4 août, 14h15, Cinéma Impérial

      Doomsdays

      Première mondiale pour ce film du réalisateur américain Eddie Mullins. Mettant en vedette Justin Rice et Leo Fitzpatrick, Doomsday suit le parcours préapocalyptique de Dirty Fred et Bruho, deux amis qui croient dur comme fer que la fin du monde est proche. Ils en profitent pour errer dans les Catskills à piller des résidences et multiplier les mensonges devant les gens qu'ils ont le malheur de croiser. Un film contre-culturel comme on en voit rarement, assurent les programmateurs.

      23 juillet, 21h30, et 28 juillet, 22h, salle J.A. De Sève

      L'autre monde

      Bucolique, charmant, attirant, le sud de la France? Sans doute. Mais il y a des endroits plus glauques, obscurs et inquiétants que d'autres. Comme ce lieu qu'on appelle "la Zone », située autour du village de Montségur, entre Toulouse et Perpignan. Là où le réalisateur Richard Stanley a tourné sa caméra, à la rencontre de personnalités insolites et de phénomènes surnaturels. En première mondiale à Fantasia, ce long métrage est inscrit dans la section « Spotlight Documentaries from the Edge ».

      27 juillet, 22h, et 2 août, 17h, salle J.A. De Sève

      The World's End

      Difficile, avec un titre pareil, de ne pas voir ce long métrage comme "film de clôture ». C'est exactement le cas! Il faut dire que l'association entre Fantasia et les films du réalisateur américain Edgar Wright (Shaun of the Dead, Scott Pilgrim vs. the World) est un match parfait. Cette fois, l'histoire trace le parcours de cinq amis d'enfance qui, dans un ultime sursaut de jeunesse, retournent à The World's End, pub de leur ville natale, pour une beuverie mémorable.

      6 août, 21h30, Cinéma Impérial

      Ultraman Zero: The Revenge of Belial

      Les cinquantenaires se souviennent bien d'Ultraman, héros japonais qui aura bercé leur enfance en se battant contre d'horribles monstres au coeur de villes-maquettes allègrement piétinées. Né en 1967 dans les studios Productions Tsuburaya, Ultraman est le premier superhéros du pays du Soleil levant. Fondés en 1963, ces studios ont décidé de célébrer ce demi-siècle avec une série de 12 aventures de science-fiction, dont 2 épisodes seront présentés à Montréal.

      28 juillet, midi, salle J.A. De Sève

      Mistaken for Strangers

      Comme toutes les grandes villes du monde, Montréal a son lot de fans du groupe The National. Parions qu'ils seront nombreux à aller voir ce documentaire, film d'ouverture du festival de Tribeca, consacré au groupe indie de Brooklyn. Le film est réalisé par Tom Berninger, frère de Matt, le leader du groupe. Les tensions incessantes entre les deux frangins et les frasques répétées du cinéaste risquent de conduire cette tournée à la catastrophe. Mais elles donnent aussi au film une couleur exceptionnelle.

      27 juillet, 19h50, et 29 juillet, 17h15, salle J.A. De Sève

      Le fantastique week-end du court métrage québécois

      Certains croient que le court métrage est un mal nécessaire à subir avant un long métrage. Erreur. Triple erreur. Sachez que plusieurs réalisateurs québécois sont passés par le court avant d'aller vers le long. Et la relève s'en vient! Faites donc connaissance avec Patricia Chica (Ceramic Tango), Rémi St-Michel (Le chevreuil), Simon Lavoie (Bécyk), Mihai Wilson (Ovo) et combien d'autres dans un week-end de courts complètement fou!

      26, 27 et 28 juillet, en huit programmes, à la Cinémathèque québécoise

      Partager

      publicité

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      publicité

      Autres contenus populaires

      image title
      Fermer