À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    37e FFM : sous le signe de la découverte

    Jappeloup sera présenté en compétition officielle. Il s'agit d'une...

    Agrandir

    Jappeloup sera présenté en compétition officielle. Il s'agit d'une grande production française réalisée par le Québécois Christian Duguay.

    Partage

    Partager par courriel
    Taille de police
    Imprimer la page

    Lancé une semaine avant la Mostra de Venise, et deux avant le festival de Toronto, le Festival des films du monde de Montréal mise principalement sur l'ouverture sur le monde en invitant des productions venues des quatre coins de la planète, souvent réalisées par des cinéastes dont les noms
    ne sont pas encore très connus sur le circuit. Pour le 37e FFM, qui aura lieu du 22 août au 2 septembre, pas moins de 432 productions ont été sélectionnées, parmi lesquels 218 longs métrages.

    On savait déjà que L'autre maison, premier film de fiction de Mathieu Roy (Surviving Progress) avait été choisi pour ouvrir l'événement le 22 août. C'est dire que Marcel Sabourin, Roy Dupuis et Émile Proulx-Cloutier, les trois têtes d'affiche du film, fouleront le tapis rouge lors de la soirée d'ouverture. L'autre maison lancera aussi la compétition mondiale.

    > Le blogue de Marc-André Lussier : Le rayonnement international du FFM? Vraiment?

    La sélection d'un deuxième film québécois dans la compétition mondiale avait déjà été annoncée aussi. La maison du pêcheur, une chronique d'Alain Chartrand tournée en noir et blanc, relate la visite de militants indépendantistes à Percé en 1969, soit l'année précédant la crise d'octobre.

    Ces deux films se mesureront notamment à Jappeloup, une grande production française (coproduite avec le Québec), réalisée par le Québécois Christian Duguay. Écrit par Guillaume Canet, qui tient aussi le rôle principal, ce film ambitieux est une libre adaptation du roman Crin noir de Karine Devilder, lequel est lui-même inspiré de l'histoire vraie de Pierre Durand. Ce dernier, passionné d'équitation, a abandonné sa carrière d'avocat pour se lancer dans le saut d'obstacle avec son cheval appelé Jappeloup. Ensemble, l'homme et la bête se sont rendus aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984, et à ceux de Séoul en 1988. Sorti en France au printemps dernier, Jappeloup a attiré plus de deux millions de spectateurs là-bas.

    À part l'Italien Marco Risi (Mery per sempre), qui viendra présenter son thriller Cha Cha Cha, peu de cinéastes connus du grand public signent les 20 films de la compétition mondiale.

    Le producteur Alan Ladd Jr., rappelons-le, présidera le jury chargé d'attribuer les prix officiels, dont le Grand Prix des Amériques.

    Vingt autres longs métrages sont par ailleurs inscrits dans la compétition des premières oeuvres. On remarque notamment les sélections dans cette catégorie de deux autres longs métrages québécois : Ressac (Pascale Ferland) et La fille du Martin (Samuel Thivierge).

    Des primeurs

    «La seule manière de se démarquer pour un festival international est de présenter d'abord des premières de films», précise la direction du FFM. Sur les 218 longs métrages, 113 seront présentés en premières mondiales ou internationales, 39 en premières nord-américaines, et 41 en premières canadiennes. Le problème reste pourtant cornélien à cet égard. Plusieurs titres prestigieux étant promis à Venise ou à Toronto, le FFM doit miser principalement sur l'ouverture des cinéphiles montréalais et leur envie de découvrir de nouvelles signatures.

    L'organisation signale en outre un important changement dans le processus de sélection, dû à la conversion du cinéma au «tout numérique». Aucune copie 35mm ne fut soumise au comité de sélection cette année. Reconnaissant les avantages que comporte la dématérialisation des oeuvres cinématographiques, les dirigeants du festival s'inquiètent néanmoins du «fléau du piratage».

    Une section sera consacrée cette année au cinéma coréen d'aujourd'hui. Kathleen Turner fera par ailleurs l'objet d'un hommage. L'actrice recevra un Grand prix spécial des Amériques pour l'ensemble de sa carrière.

    Parmi les films présentés hors concours, signalons les sélections de Marina (Stijn Coninx), Camille Claudel 1915 (Bruno Dumont), La religieuse (Guillaume Nicloux), Dark Blood (George Sluizer), Don Juan (Jiri Menzel), sans oublier Adore (Anne Fontaine), le film de clôture.

    Le Festival des films du monde reconduit cette année sa politique visant à favoriser la relève en offrant gratuitement l'accès à l'ensemble de ses salles (excluant les soirées d'ouverture et de clôture) à tous les étudiants en cinéma et en journalisme de toutes les écoles de cinéma et universités.

    Plus de détails à ce propos, de même que sur les différents forfaits offerts, sur le site officiel du FFM (ffm-montreal.org).

    Partager

    publicité

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    publicité

    Autres contenus populaires

    image title
    Fermer