Le FIFEM couronne Sur les traces de Superman

Sur les traces de Superman raconte l'histoire de deux... (PHOTO FOURNIE PAR LE FIFEM)

Agrandir

Sur les traces de Superman raconte l'histoire de deux frères qui tentent de fuir leur pays à dos d'âne pour se rendre en Amérique et convaincre Superman d'aller donner une raclée à Saddam Hussein.

PHOTO FOURNIE PAR LE FIFEM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Festival international du film pour enfants de Montréal (FIFEM) vient de récompenser, deux fois plutôt qu'une, le long métrage Sur les traces de Superman en clôture de sa 17e édition.

L'oeuvre de Karzan Kader, une coproduction Suède-Finlande-Irak, a en effet remporté le prix Place aux familles remis par le jury enfant ainsi que le Grand Prix de Montréal remis par le jury international au meilleur long métrage de la compétition officielle.

Campé dans le Kurdistan irakien en 1990, le film raconte l'histoire de deux frères qui tentent de fuir leur pays à dos d'âne pour se rendre en Amérique et convaincre Superman d'aller donner une raclée à Saddam Hussein.

Présidé par Éric Tessier, réalisateur du film Les pee-wee 3D, le jury international a couronné l'oeuvre de Karzan Kader pour «le mélange entre la poésie des situations, le suspense de la quête, l'humour et la puissance des dialogues.»

Le jury international a par ailleurs remis son prix spécial au long métrage Maman je t'aime de Janis Nords de la Lettonie. Le jury enfant a quant a lui remis son prix spécial au film norvégien Les durs à cuire de Christian Lo.

Le coq de St-Victor

Par ailleurs, le prix du public remis à un film ayant remporté le vote populaire est allé au long métrage québécois Le coq de St-Victor de Pierre Greco.

Ce sympathique et coloré film d'animation produit par la maison 10e Avenue de Québec raconte les mésaventures d'un groupe de villageois qui pensent faire une bonne affaire en se débarrassant de leur coq un brin trop matinal. Plusieurs artistes québécois de renom dont Guy Jodoin, Anne Dorval, Mariloup Wolfe, Guy Nadon, Gaston Lepage, etc., prêtent leur voix aux personnages.

Enfin, l'Institut national de l'image et du son (INIS) a remis son prix annuel pour l'innovation et l'originalité au film français Sur le chemin de l'école de Pascal Plisson.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer