The Wall: l'impossible dialogue **1/2

La PresseChantal Guy 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Peut-on parler de huis clos quand l'intrigue d'un film se déroule en plein désert, au soleil ? C'est pourtant cette impression étouffante que procure The Wall de Doug Liman, qui a fait sa marque dans les films de guerre (The Bourne IdentityFair Game).

The Wall... (Photo fournie par ENTRACT FILMS) - image 1.0

Agrandir

The Wall

Photo fournie par ENTRACT FILMS

The Wall


L'entièreté du film repose sur une situation de survie, lorsque deux soldats américains, Isaac (Aaron Taylor-Johnson) et Matthews (John Cena), se retrouvent piégés par un sniper irakien redoutable et très bien planqué.

Alors que Matthews est blessé et inconscient au sol, Isaac, lui aussi blessé, réussit à se protéger derrière un misérable mur de pierre à moitié démoli. Commence alors une guerre des nerfs lorsque le tireur irakien (dont on n'entendra que la voix, celle de Laith Nakli) entre en communication avec le soldat.

Prémisse simple et intéressante, qui permet un dialogue improbable entre ennemis, le suspense de The Wall est efficace, certes, mais plutôt limité et semble s'adresser surtout aux fans de stratégies de combat. Si vous avez envie de voir Aaron Taylor-Johnson ramper dans le sable, pleurer, sacrer et tirer quelques balles, c'est un film pour vous, mais pour les autres, l'ennui n'est pas très loin. Sachez aussi qu'on ne voit pas venir du tout la fin, assez brutale, merci.

**1/2

The Wall

Drame de guerre de Doug Liman. Avec Aaron Taylor-Johnson, John Cena et Laith Nakli.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer