Cinq moments marquants du gala Québec Cinéma

Les comédiennes Édith Cochrane et Guylaine Tremblay ont... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Les comédiennes Édith Cochrane et Guylaine Tremblay ont causé toute une surprise en s'embrassant longuement sur la bouche à l'ouverture du gala. Leur baiser a été accueilli par des applaudissements, des rires et des sifflements.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vicky Fragasso-Marquis
La Presse Canadienne
Montréal

Le gala Québec cinéma récompensait dimanche soir les meilleurs films québécois de l'année. La cérémonie, animée par Guylaine Tremblay et Édith Cochrane, a été marquée par plusieurs moments forts, dont voici quelques exemples.

Le baiser Tremblay-Cochrane

Les comédiennes ont causé toute une surprise en s'embrassant longuement sur la bouche à l'ouverture du gala. Leur baiser a été accueilli par des applaudissements, des rires et des sifflements.

Plaidoyer pour l'égalité des femmes

«Mesdames, le combat est terminé», a ironisé Édith Cochrane, parlant de l'égalité homme-femme. Guylaine Tremblay a rappelé que parmi les 25 longs métrages en nomination, seulement trois ont été réalisés par des femmes. Les animatrices ensuite ont proposé des titres alternatifs aux films de l'année pour qu'ils touchent davantage aux «intérêts» des femmes - à la blague, bien sûr. Juste la fin des règles, Les mauvaises règles et Les trois p'tits tampons ont notamment été suggérés.

La spontanéité d'Alexandre Dostie

Le réalisateur beauceron, récompensé pour Mutants, a fait rire certains et grincer des dents d'autres avec sa spontanéité déconcertante. En arrivant sur scène, il a dû prendre une pause pour faire un rot - selon son propre aveu. «C'est la cerise sur le gâteau aux cerises», a-t-il lancé en regardant ses notes, avant d'ajouter que c'était «plate» de lire un message préparé. Il a terminé son discours sur une note émotive, en remerciant sa «muse», sa mère.

Pour la suite du monde désigné événement historique

Le ministre de la Culture, Luc Fortin, a annoncé dans une vidéo qu'il avait désigné le documentaire réalisé par Pierre Perreault et Michel Brault comme événement historique en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. Le documentariste Hugo Latulippe et la cinéaste Anaïs Barbeau-Lavalette ont parlé avec passion de cette oeuvre, et les enfants des cinéastes étaient présents dans la salle.

Ovation pour un Oscarisé québécois

C'est Sylvain Bellemare, le récipiendaire d'un Oscar pour le meilleur montage sonore du film Arrival, qui a présenté le prix du meilleur film. M. Bellemare, qui semblait ému, a été ovationné par la foule.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer