À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    En DVD

    Dans la maison

    Dans la maison

    Résumé

    Germain, professeur de français au lycée Gustave-Flaubert, retrouve le goût d'enseigner après avoir lu la rédaction de Claude, adolescent discret assis au dernier rang de sa classe. Sur le thème "racontez votre week-end", le garçon a en effet titillé l'enseignant en racontant comment il est devenu ami avec son camarade Rapha dans le seul but de s'introduire dans sa maison et observer sa famille de la classe moyenne. Dans une seconde dissertation, Claude poursuit son récit, précisant son vif intérêt pour la mère de Rapha, la belle et désoeuvrée Esther. De plus en plus captivé, Germain se met à conseiller son élève sur des questions stylistiques puis en vient à faire quelques entorses au règlement afin de lui permettre de multiplier ses incursions dans la maison de Rapha. Et ce, malgré les réticences de l'épouse de l'enseignant, galériste en difficultés financières.

    Cote La Presse

    4/5

    Votre cote 72 votes

    3.4/5

    Fermer X

    Bande-annonce de Dans la maison

    Vous avez vu le film?
    Faites-nous part de vos commentaires

    COTEZ CE FILM

    Légende

    • 5 etoile - exceptionnel
    • 4 etoile - Très bon
    • 3 etoile - Bon
    • 2 etoile - Passable
    • 1 etoile - À éviter

    DÉTAILS

    Date de sortie : 2013-04-19

    Classement : Général (déconseillé aux jeunes enfants)

    Pays : France

    Distributeur : Les Films Séville

    Date de sortie en DVD : 2013-09-24

    Genre : Comédie dramatique

    Durée : 105 min.

    Année : 2012

    Site officiel

    GÉNÉRIQUE

    Réalisation : François Ozon

    Montage : Laure Gardette

    Scénario : François Ozon

    Photographie : Jérôme Alméras

    Musique : Philippe Rombi

    D'après la pièce de : Juan Mayorga

    ACTEURS

    Emmanuelle SeignerFabrice LuchiniJean-François BalmerKristin Scott ThomasDenis MénochetErnst UmhauerYolande MoreauCatherine DavenierBastien Ughetto

    Critique

    Dans la maison : à vos risques et périls!

    Marc-André 
    Marc-André Lussier

    Rien ne semble plus amuser François Ozon que d'utiliser les clichés habituels pour mieux les dynamiter de l'intérieur. Il ne le fait d'ailleurs jamais aussi bien que lorsqu'il s'attaque à la cellule familiale: Sitcom, 8 femmes, Potiche. Et maintenant Dans la maison, un film du meilleur cru dans l'oeuvre d'un cinéaste prolifique qui, après une période un peu flottante (Angel, Ricky, Le refuge), semble avoir retrouvé ses marques depuis Potiche.

    Fabrice Luchini (qui d'autre?) incarne Germain, un prof de français, marié depuis longtemps à une galeriste (Kristin Scott Thomas) au bord de la perte d'emploi. Complètement abasourdi par la profonde inculture de ses élèves, pour la plupart incapables d'écrire deux phrases de façon cohérente, Germain est subjugué quand la composition d'un de ses élèves se distingue grandement de celles des autres. Il se prénomme Claude (Ernst Umhauer, César du jeune espoir masculin grâce à ce rôle). Il a 16 ans. Il a attiré l'attention du prof désabusé en décrivant une journée passée chez celui qu'il a choisi comme «meilleur ami». La description est un peu troublante. Et révèle un regard beaucoup trop cynique et aiguisé pour un jeune homme de cet âge. D'autant que le récit se termine par un «à suivre...».

    Inspiré du Garçon du dernier rang, une pièce de théâtre de l'auteur espagnol Juan Mayorga, Dans la maison distille un regard à la fois ironique, grinçant, drôle, qui n'épargne personne.

    * * * *
    Dans la maison. Thriller réalisé par François Ozon. Avec Fabrice Luchini, Ernst Umhauer, Kristin Scott Thomas, Emmanuelle Seigner. 1h45.

    Dans la maison: l'intrusion

    Éric 
    Éric Moreault

    François Ozon est assurément l'un des réalisateurs français les plus doués de sa génération. Dans la maison démontre l'étendue de sa maîtrise cinématographique, son art du récit et une direction d'acteurs irréprochable. Son 13e long métrage mélange brillamment suspense et comédie sulfureuse, tout en disséquant les ressorts de la manipulation, de la création et du voyeurisme - son film le plus hitchcockien.

    Dans la maison s'attache au destin croisé de Germain (Fabrice Luchini), un prof de littérature blasé et aigri, et de Claude (Ernst Umhauer), son élève iconoclaste doué pour l'écriture. L'adolescent s'immisce dans le domicile des Artole et en fait le récit dans ses compositions. Germain devient complètement accro et en fait même la lecture à sa femme (Kristin Scott Thomas). Cette passion voyeuriste va mettre en route un engrenage perfide.

    Ozon a beau s'être librement inspiré de la pièce du dramaturge espagnol Juan Mayorga Le garçon du dernier rang, la thématique est familière de son univers. Dans cette relation trouble entre un mentor et son protégé, on ne sait plus trop qui manipule qui. Est-ce Germain qui pousse Claude à poursuivre plus loin son exercice de voyeurisme ou est-ce l'élève qui tire bénéfice de l'intérêt de son prof pour profiter de la situation? Ou les deux?

    En filigrane, le réalisateur s'amuse aussi à brouiller les pistes du récit, en multipliant les angles et les points de vue, et en faisant des aller-retour entre la réalité et la fiction. Bien sûr, il utilise un truc qui commence à être usé à la corde: l'adresse au spectateur. Mais ce clin d'oeil fonctionne toujours.

    Dans la maison est aussi une critique vitriolique de la banalité de la petite vie de banlieue. Le père est suffisant, la mère, vaine et le fils, anxieux. Comme dans Théorème (de Pasolini), l'irruption de Claude dans le domicile des Artole et ses tentatives de séduction vont changer la nature du trio.

    Le succès du film repose en grande partie sur les performances de Fabrice Luchini et d'Ernst Umhauer. Le premier est un habitué des grands rôles qui aime en mettre une couche. Ozon lui a tenu la bride et Luchini incarne Germain avec une touchante sensibilité. Quant à Ernst Umhauer, il est stupéfiant dans ce rôle de jeune agent perturbateur à la gueule d'ange, mais aux desseins machiavéliques. Je ne serais pas surpris de le voir gagner le César du meilleur espoir masculin.

    Ce long métrage peut parfois agacer par son aspect autoréférentiel, ses allusions à Woody Allen et l'insistance d'Ozon à signaler certaines de ses prouesses. On le sait qu'il est bon, pas besoin de le souligner à gros traits. Un supplément d'âme n'aurait pas fait de tort, mais le réalisateur français de 44 ans aime bien maintenir une certaine distance avec les personnages, même quand il tombe (un peu) dans le mélo.

    Reste que Dans la maison est un film brillant et fascinant, qui s'adresse à l'intelligence du spectateur. Les dialogues sont percutants, les situations excitantes et l'imagination de la réalisation est jouissive. Ozon fait d'abord et avant tout du cinéma. Et mieux que la grande majorité des réalisateurs actuels. C'est dire.

    On aime: la réalisation, la solide distribution, l'intelligence du propos.

    On n'aime pas: Ozon qui fait du Ozon.

    publicité

    Commentaires ( 2 ) Faites-nous part de vos commentaires >

    Commentaires (2)

    Commenter cet article »

    • Un film qui semblait bien dans les 45 premières minutres, mais qui tourne au ridicule à la fin!!!!

    • J'ai vu ce très bon film et je suis entièrement d'accord avec la critique de Marc-André Lussier . Tout au long du film , je m'interrogeais sur les motivations profondes du professeur : Émerveillement devant un élève surdoué ? Pédophilie latente ? Voyeurisme ?

    Commenter cet article

    Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

     

    Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

    publicité

    10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

    Critiques >

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    Autres contenus populaires