Et c'est ainsi qu'Allah est grand! : rêveries d'un railleur solitaire

Gaétan Nadeau dans Et c'est ainsi qu'Allah est... (Photo: fournie par la production)

Agrandir

Gaétan Nadeau dans Et c'est ainsi qu'Allah est grand!

Photo: fournie par la production

Partager

Sur le même thème

Il n'est pas inhabituel de voir Jean-Marie Papapietro monter des textes qui n'ont pas été écrits pour la scène. Il y a deux ans, c'était Premier amour, court roman de Beckett à l'humour parfois féroce. Il y a six ans, c'était Le château, l'un des célèbres romans de Kafka. Sa plongée dans l'oeuvre de l'écrivain tchèque l'a inévitablement mené à celle d'Alexandre Vialatte, chroniqueur et écrivain qui fut le premier traducteur de Kafka en français.

Et c'est ainsi qu'Allah est grand! regroupe des extraits d'un recueil de textes intitulé Chroniques de la montagne, dits par le comédien Gaétan Nadeau. L'acteur, vêtu à l'ancienne, est installé derrière un bureau et griffonne, dos au public, lorsque le spectacle débute par la projection d'une série de gravures montrant des animaux et insectes tels le porc-épic et la mante religieuse. Ceux-ci seront bientôt cités à comparaître sous le regard de cet observateur pénétrant du genre... humain.

Une fois tourné face au public - après avoir chorégraphiquement tiré et poussé son bureau avec lui - Gaétan Nadeau n'en bougera pas. Le geste économe et le ton posé, à la limite de la pédanterie, il laisse toute la place à la langue élégante et d'une précision maniaque de Vialatte. L'un de ses premiers textes écorche d'ailleurs d'un ton dédaigneux ceux qui ne savent point conjuguer correctement le subjonctif.

Ces promenades immobiles d'un railleur solitaire sont ciselées dans un humour pince-sans-rire frisant l'absurde qui s'avère un détonnant révélateur de la condition humaine. Vialatte n'est pas un esprit bien-pensant. Ni simplement un esprit chagrin. Plutôt un esprit libre, qui porte avec panache son regard pointilleux qui peut lui valoir de passer pour un vieux schnock réactionnaire.

Gaétan Nadeau porte avec beaucoup de finesse les nuances de ces chroniques et de cette langue exigeante. Et c'est ainsi qu'Allah est grand! s'avère ainsi un discours littéraire qui demande une attention soutenue, destiné à ceux qui aiment les traits d'esprit et les auteurs lucides jusqu'à l'arrogance.

___________________________________________________________________________

Et c'est ainsi qu'Allah est grand!, jusqu'au 24 novembre chez Prospero.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer