• Accueil > 
  • Arts > 
  • Nouvelles 
  • > George Elliott Clarke, nouveau poète officiel du Parlement 

George Elliott Clarke, nouveau poète officiel du Parlement

George Elliott Clarke, en 2001.... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

George Elliott Clarke, en 2001.

Photo archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

George Elliott Clarke, un célèbre auteur néo-écossais, a été nommé poète officiel du Parlement. Il sera le septième à occuper ce poste, succédant à Michel Pleau dont le mandat de deux ans s'est terminé le 31 décembre.

La nomination de M. Clarke a été annoncée par le président du Sénat, George Furey, et le président de la Chambre des communes, Geoff Regan.

L'écrivain a été recommandé par un comité présidé par la bibliothécaire du Parlement, Sonia L'Heureux. Ce comité était aussi composé du bibliothécaire et archiviste du Canada, Guy Berthiaume, du commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, et du président du Conseil des arts du Canada, Pierre Lassonde.

M. Clarke a remporté le Prix littéraire du gouverneur général en poésie en 2001 pour son recueil Execution Poems.

Membre de l'Ordre du Canada et critique littéraire, le nouveau poète du Parlement a aussi écrit de nombreuses pièces de théâtre.

Geoff Regan a souligné, dans le communiqué annonçant la nomination de M. Clarke, la polyvalence et l'engagement d'un auteur qui «fera honneur à son poste».

«George Elliott Clarke est un véritable ambassadeur des poètes canadiens, a indiqué George Furey. Sa contribution au tissu culturel du Canada est exceptionnelle.»

Né à Windsor en 1960, M. Clarke est un Canadien de septième génération d'ascendance afro-américaine et mi'kmaq. «C'est avec humilité, émotion et enthousiasme que j'accepte l'honneur», a-t-il déclaré.

Le poste de poète du Parlement a été créé en 2001 pour attirer l'attention des Canadiens sur la lecture et la rédaction de poèmes. Il doit s'acquitter de nombreuses tâches dont la création de textes poétiques, utilisés en particulier par le Parlement lors de cérémonies officielles. II parraine aussi des séances de lecture de poésie, conseille la bibliothécaire parlementaire sur la collection culturelle de la Bibliothèque et s'acquitte de fonctions connexes à la demande des présidents du Sénat et de la Chambre des communes ou de la bibliothécaire parlementaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer