• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Un spectacle-bénéfice s'organise pour Petite-Vallée 

Un spectacle-bénéfice s'organise pour Petite-Vallée

Le Théâtre de la Vieille Forge, où se... (PHOTO EVELYNE DESAULNIERS, FOURNIE PAR VILLAGE EN CHANSON DE PETITE-VALLÉE)

Agrandir

Le Théâtre de la Vieille Forge, où se tient chaque année le Festival en chanson de Petite-Vallée, a été complètement ravagé par un incendie, hier matin.

PHOTO EVELYNE DESAULNIERS, FOURNIE PAR VILLAGE EN CHANSON DE PETITE-VALLÉE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les flammes qui ont détruit le Théâtre de la Vieille Forge de Petite-Vallée, en Gaspésie, venaient à peine d'être éteintes, hier, que déjà un spectacle-bénéfice pour financer sa reconstruction se préparait à Montréal. Cette mobilisation - quasi instantanée - démontre bien l'importance qu'accorde l'industrie musicale à ce lieu qui accueille chaque année le Festival en chanson de Petite-Vallée.

Lorsque l'Équipe Spectra a appris qu'un incendie avait rasé le Théâtre de la Vieille Forge, elle a aussitôt proposé qu'une soirée-bénéfice soit organisée dans sa salle de spectacles M Telus (anciennement le Métropolis), à Montréal.

«Une collecte de fonds, c'est souvent difficile. Je sais qu'avec notre grande salle, il y a de bonnes chances d'aller chercher plus d'argent», affirme Jacques-André Dupont, président-directeur général de l'Équipe Spectra.

Il était encore trop tôt, hier, pour annoncer la date de cet événement, mais c'est avec soulagement et gratitude que l'organisation derrière Village en chanson de Petite-Vallée a accueilli cette nouvelle.

Parmi les artistes qui ont déjà manifesté leur intérêt à participer au spectacle-bénéfice, il y a les Gaspésiens d'origine Patrice Michaud et Daniel Boucher, ainsi que les auteurs-compositeurs-interprètes Michel Rivard et Vincent Vallières.

«J'ai déjà signifié que je vais être là. Et j'ai l'impression que l'entièreté de l'industrie de la musique y sera aussi. Cet endroit a fait une différence pour tellement d'artistes», a indiqué à La Presse l'interprète d'On va s'aimer encore.

Quant à Patrice Michaud, il confie: «Pour moi, la communauté de Petite-Vallée, c'est le plus près du concept de la famille. Donc aujourd'hui, c'est comme si ma maison venait de brûler. Dès que j'ai appris la nouvelle, j'ai appelé pour dire "vous pouvez compter sur moi pour la suite".»

Perte totale

Le Théâtre de la Vieille Forge a été détruit par un violent incendie, hier matin à l'aube. Lorsque les pompiers sont arrivés sur les lieux, il était déjà trop tard pour pénétrer dans le bâtiment.

«Lorsque ma soeur m'a réveillé pour me dire qu'il y avait un début d'incendie, j'ai enfilé mes culottes et j'ai couru vers le théâtre», dit Alan Côté, directeur général et artistique du Village en chanson. «Quand je me suis approché et que j'ai vu que c'était déjà fini, qu'il n'y avait plus rien, le coeur m'a arraché. J'ai lâché un gros cri et j'ai pleuré mon soûl.»

Le directeur général a vite demandé aux pompiers de vérifier que personne ne se trouvait dans le bâtiment, puisqu'une fête qui rassemblait une centaine d'employés et de bénévoles avait eu lieu la veille. «Au moins, il n'y avait personne. J'ai eu peur que quelqu'un se soit endormi dans les loges.»

«On peut présumer que la cause est un mégot de cigarette laissé là ou quelque chose comme ça. Je ne pense pas que ce soit un incendie intentionnel ; il n'y a aucune raison que des gens nous veuillent du mal», ajoute Alan Côté.

Vague de témoignages de sympathie

Michel Rivard a chanté au Théâtre de la Vieille Forge pour la première fois en 1986. L'auteur-compositeur-interprète est à Petite-Vallée en ce moment, puisqu'il chantera ce soir pour l'anniversaire de naissance d'Alan Côté et offrira un spectacle demain. Ces événements, qui devaient avoir lieu au théâtre, auront finalement lieu au camp musical. Ce sera d'ailleurs le cas de tous les spectacles à venir.

«Pratiquement tous les artistes sont passés par Petite-Vallée, et ça nous a tous changés, affirme le chanteur. Lorsque je pense à la lutte constante pour que la chanson québécoise vive, je pense à Petite-Vallée. C'est le symbole de ça. L'irréductible village gaulois. Et le Théâtre de la Vieille Forge est le lieu central de cette aventure-là.»

Cette triste nouvelle a aussi porté un coup terrible au Gaspésien Kevin Parent: «C'est une pouponnière culturelle du Québec. Beaucoup de talents sont sortis de ce beau festival. J'espère que la résilience gaspésienne va suivre, et aussi les contribuables de la chanson francophone pour que ce soit reconstruit rapidement.»

Alan Côté a confiance qu'un nouveau théâtre sera construit avant la tenue du prochain Festival en chanson, en 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer