Le chanteur de Linkin Park meurt à 41 ans

Chester Bennington lors d'un concert de Linkin Park... (ARCHIVES AP)

Agrandir

Chester Bennington lors d'un concert de Linkin Park à Inglewood en 2014.

ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le chanteur du groupe de métal Linkin Park, Chester Bennington, est décédé dans des conditions qui s'apparentent à un suicide, à quelques jours du début de la tournée du groupe pour promouvoir leur dernier album, sorti en mai. Il avait 41 ans.

Les autorités de Los Angeles ont été contactées jeudi peu après 9h00 locales au sujet de son décès chez lui et l'affaire «est traitée comme un possible suicide», a indiqué Brian Elias, responsable des opérations au sein du service médico-légal de la ville californienne.

L'information a été révélée par le site d'informations sur les célébrités TMZ, qui a évoqué une pendaison.

Le groupe Linkin Park s'est révélé au public en 2000 avec son premier album intitulé Hybrid Theory, vendu à plus de dix millions d'exemplaires. Le titre Crawling, issu du disque, lui a valu un Grammy Award.

Le mélange de hip-hop et de métal, avec un sens mélodique omniprésent proposé par cet ensemble californien, est devenu l'un des étendards d'un genre musical à proprement parler, le nu metal.

Les Californiens avaient même enregistré un mini-album (EP) avec le rappeur Jay-Z, Collision Course, sorti en 2004.

Le groupe est resté très populaire et son dernier opus, One More Light, s'est hissé en tête des ventes quelques jours après sa sortie le 19 mai.

Linkin Park devait démarrer une tournée de promotion de cet album la semaine prochaine.

«Je danse avec mes démons»

Au total, cinq albums du groupe ont atteint le sommet des ventes de disques aux États-Unis. Le morceau le plus connu de Linkin Park reste sans doute In The End, qui figurait sur le premier album du groupe.

Chester Bennington y donnait un aperçu de son registre vocal nuancé qui dépassait les frontières classiques du métal.

À mesure que sa carrière avançait, il a cherché à explorer d'autres univers musicaux, sans préjugés. «Aujourd'hui, les limites entre les styles deviennent floues», expliquait-il au site Rockmuzine avant la sortie de One More Light.

«Je suis sûr que des gens ont fait une rupture d'anévrisme quand Metallica a joué avec Lady Gaga, mais moi, j'étais très heureux», ajoutait-il, justifiant l'orientation plus pop et électronique du dernier album de Linkin Park.

Aucun signe public évident ou propos du chanteur ne laissaient présager un suicide, même si ce quadragénaire sec au crâne rasé avait connu une vie personnelle tourmentée.

Il avait ainsi révélé avoir été agressé sexuellement par un ami plus âgé alors qu'il n'avait que sept ans. Il avait également expliqué avoir sombré adolescent dans la drogue, et avoir connu de graves problèmes d'alcoolisme.

Le suicide probable de ce rocker natif de Phoenix, en Arizona, fait écho à celui de Chris Cornell, ami proche de Chester Bennington et âme du groupe grunge Soundgarden, retrouvé pendu mi-mai après un concert à Detroit.

En réaction à ce décès brutal, Chester Bennington lui avait écrit une lettre, disant «ne pas pouvoir imaginer un monde dans lequel tu n'es pas».

«Je danse avec mes démons, je suis suspendu au bord, (...) personne ne peut me sauver maintenant», disaient les paroles de Nobody Can Save Me, le premier titre du dernier album de Linkin Park, One More Light.

«L'idée selon laquelle le succès signifie le bonheur m'insupporte», avait déclaré Chester Bennington fin 2016, lors d'un entretien au site Team Rock.

Les réactions ont été nombreuses à l'annonce du décès du leader de Linkin Park.

«Littéralement le talent le plus impressionnant que j'aie jamais vu en concert! Une bête vocale!», a notamment écrit sur son compte Instagram la chanteuse Rihanna.

- Avec Stéphanie Dupuis, La Presse

Réactions

De nombreux membres de la communauté artistique ont déploré la mort du rockeur sur Twitter.

L'animateur de late night Jimmy Kimmel a confié qu'il avait le coeur brisé par la disparition de «l'un des hommes les plus gentils [qu'il ait] accueillis à [son] émission».

Le réalisateur des deux premiers films de la franchise Avengers, Joss Whedon, a affirmé que la chanson A Thousand Suns l'avait aidé à traverser une période difficile. «Merci et repose en paix, Chester Bennington, j'aimerais que tu sois ici», a-t-il ajouté.

«Je pleure. Chester venait de me dire à quel point il était heureux. C'était un homme si gentil et talentueux. Je suis si triste pour sa famille, les membres de son groupe et ses fans», a tweeté Nikki Sixx du groupe Mötley Crüe.

Les membres du groupe américain Imagine Dragons ont pour leur part écrit que cette perte les laissait sans mots, tandis que ceux de One Republic ont décrit le suicide comme «le diable qui marche parmi nous sur Terre».

«Repose en paix. Fin tragique. Mes sympathies à sa famille et à ses amis ainsi qu'à Linkin Park», a tweeté le rappeur de Chicago Chance The Rapper.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer