• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Céline Dion à Las Vegas: vivre le moment présent 

Céline Dion à Las Vegas: vivre le moment présent

Devant les médias et à une heure de... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Devant les médias et à une heure de son spectacle, Céline Dion a parlé de son retour sur scène, alors que son mari, René Angélil, combat un cancer de la gorge. «Ça m'aide de parler avant le spectacle parce qu'après, je veux me dépêcher pour courir dans les bras de mon mari.»

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Las Vegas) «Ça va être un grand soir, un très grand soir», a dit une Céline Dion sobre et recueillie aux journalistes qui buvaient ses paroles une heure avant le début de son premier spectacle en un an, hier soir, au Colosseum de Las Vegas.

Ce n'était pas l'artiste en elle qui parlait en termes de performance artistique, mais la femme qui n'était pas certaine d'être prête à revenir sur scène, mais qui le faisait en se nourrissant de l'amour de son mari et de ses trois fils.La chanteuse, qui a renoué avec le spectacle après avoir passé un an au chevet de son mari qui combat un cancer de la gorge, a découvert une nouvelle signification aux chansons qu'elle chante depuis toujours, comme The Power of Love et Loved Me Back to Life. «Je les ai chantées, mais j'en ai besoin maintenant, a-t-elle dit. Pour moi, elles deviennent de nouvelles chansons.»

Se libérer de ses peurs

Elle ne craignait pas toutefois d'être submergée par les émotions. C'est surtout en fonction de cet aspect qu'elle s'est préparée à ce spectacle: «Je n'ai été qu'émotion toute ma vie. Je vais essayer de contrôler mon côté émotionnel. Je ne veux pas qu'il empiète, qu'il domine. Ça m'aide de parler avant le spectacle parce qu'après, je veux me dépêcher pour courir dans les bras de mon mari.»

René Angélil a été témoin de cette conférence de presse depuis sa chambre dans leur maison de Lake Las Vegas, tout comme il avait «assisté» à la générale la veille, et il allait voir le spectacle du retour plus tard dans la soirée.

«C'était pas toujours facile lors des premières répétitions. J'ai décroché par moments et je me demandais si je trouverais la force intérieure pour le faire.»

Elle l'a fait pour René qui lui répétait qu'elle était sa chanteuse préférée et qu'il la voulait forte et sur scène. «Je veux t'entendre chanter», lui a-t-il dit. «Il sera là devant moi ce soir, je m'accrocherai», a-t-elle confié aux journalistes. Le spectacle d'hier soir, espérait-elle, la libérerait peut-être de ses peurs et de ses angoisses.

«Demain n'existe pas»

Angélil le pragmatique a eu de franches conversations avec Céline Dion au sujet de sa mort, de ses dernières volontés. La chanteuse, elle, a-t-elle une idée de ce qu'elle voudra faire quand il ne sera plus à ses côtés?, lui avons-nous demandé.

«Je ne suis pas rendue à demain. Nous avons toujours eu des rêves, mais ce soir, demain n'existe pas. Ce soir, nous n'avons pas d'avenir.»

On a tout de même appris qu'en plus de l'album en français qui devrait sortir en 2016, elle enregistrera un album en anglais qui paraîtra l'année suivante. Mais hier soir, tout ce qui comptait pour Céline Dion, c'était de vivre le moment présent.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer