Décès de l'animatrice Andréanne Sasseville

Koriass et Andréanne Sasseville... (Photo tirée du compte Facebook de Koriass)

Agrandir

Koriass et Andréanne Sasseville

Photo tirée du compte Facebook de Koriass

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Andréanne Sasseville aimait les artistes et ces derniers l'aimaient aussi beaucoup en retour. Depuis l'annonce de son décès, mardi matin, les témoignages déferlent pour rendre hommage à celle qui a été une brillante ambassadrice de la musique québécoise.

Animatrice des chaînes francophones SiriusXM, l'animatrice était atteinte d'un cancer. En août 2016, dans une longue entrevue empreinte d'émotion, elle s'était confiée à ce sujet au musicien Philippe Brach.

- Cliquez ici pour visionner l'entrevue: https://www.youtube.com/watch?v=bBWhgNBUAMc

«On m'a finalement remis mon billet d'avion. C'est la première fois que j'achetais un billet ouvert et sans retour. Mon vol est parti le 9 janvier 2017. Comme pour tous les voyages, celui-ci sera empreint de découvertes, d'humilité, de déstabilisation, d'évolution, de richesse de l'âme, d'imprévu, de beau et de doux. Oui, j'avais écrit cette note avant mon départ! J'ai horreur des formulations préfabriquées et impersonnelles. Et, je voulais surtout une dernière occasion pour dire merci. De très près ou de plus loin, chacune de nos rencontres, de nos conversations, de nos écrits, de nos silences, ont été importants et marquants. Toute la richesse du monde est enracinée dans mon coeur et je l'apporte avec moi en voyage», a écrit Andréanne Sasseville dans un message qui a été publié après l'annonce de son décès.

«Le cancer s'est emparé de mon corps. Il ne s'emparera jamais de ma vie. Cette vie que j'aimais tant. Qui m'a fait suer par moments et qui m'a aussi tout donné. J'espère lui avoir fait honneur: avec passion, idéalisme, conviction et rébellion. Je continue de souhaiter que vous traciez votre route selon vos désirs, vos valeurs, votre coeur! Profitez de tout. La nano seconde est plus importante que le 'big picture'. Avec amour, toujours», peut-on lire.

Un décès qui crée une onde de choc

Même si le milieu artistique et le grand public savaient depuis un certain temps qu'Andréanne Sasseville était atteinte d'un cancer, l'annonce de son décès a créé une onde de choc sur les réseaux sociaux, mardi.

«Cette femme. Cette dévotion. Cette résilience. Cette joie de vivre. Partout où tu passais, tu illuminais la place avec une lumière que je garderai encore longtemps.Merci de m'avoir démontré que faire à sa tête reste la meilleure façon d'avancer. Pus de temps à perdre même si tu nous manques déjà», a écrit Philippe Brach ce matin sur sa page Facebook.

«Je t'ai vu à South by South West, au Texas, en 2013. Nous étions assis dans des escaliers, près d'un cours d'eau, à 10 minutes de la salle de spectacle. Je ne sais pas pourquoi, mais je me suis beaucoup confié à toi durant l'entrevue. Je t'ai parlé de ma dépression, de ma famille, de musique, de mes angoisses. Je me souviens que c'était un beau moment. Tu avais ce pouvoir-là, celui de faire sortir la vérité des gens. Parce que c'était évident que tu t'intéressais réellement à eux», a écrit pour sa part Koriass.

«Je te dois beaucoup, Andréanne. Je suis une meilleure personne aujourd'hui parce que tu as été dans ma vie. Tu m'as donné une grande leçon d'humilité face à la vie et ses détours impromptus, la grandeur de nos êtres, notre impact sur autrui», a-t-il poursuivi.

Andréanne Sasseville... (tirée de Facebook) - image 2.0

Agrandir

Andréanne Sasseville

tirée de Facebook

Une ambassadrice du Québec à Toronto

Ceux qui orchestrent l'industrie de la musique au Québec en témoignent: Andréanne Sasseville était plus qu'une ambassadrice de SiriusXM. Auprès de ses patrons, à Toronto, elle était une ambassadrice du Québec qui défendait les artistes de la relève avec acharnement.

«Son rôle était majeur», témoigne Sylvie Courtemanche, directrice générale des Francouvertes, dont l'événement ne pourrait survivre sans l'apport essentiel de SiriusXM, affirme-t-elle.

«Sur plusieurs dossiers, Andréanne allait cogner à la porte de ses patrons, à Toronto, pour leur dire qu'il fallait soutenir tel ou tel festival et les artistes émergents. Mais au-delà de ça, la relation qu'elle avait [avec ses partenaires], c'était beaucoup plus qu'une affaire de sous. Elle aimait les gens et les artistes et organismes qu'elle mettait de l'avant. Ce n'était pas une job, pour elle. Elle était passionnée», raconte Mme Courtemanche, le coeur lourd.

Julie Gariépy, productrice exécutive et directrice des Galas de l'ADISQ, où elle est montée sur scène lors de la dernière édition, témoigne aussi de l'importance qu'occupait Andréanne Sasseville dans l'écosystème de la musique francophone au Québec.

«Le talent et les artistes de la relève étaient extrêmement importants pour elle. C'était une incontournable de l'industrie», affirme-t-elle.

Andréanne Sasseville avec Céline Dion au gala de... (Photo tirée de Twitter) - image 3.0

Agrandir

Andréanne Sasseville avec Céline Dion au gala de l'ADISQ.

Photo tirée de Twitter

Les hommages déferlent sur Twitter

Sur les réseaux sociaux, plusieurs artistes et amoureux de la musique rendent depuis mardi matin un dernier hommage à Andréanne Sasseville.

«Andréanne, tu nous auras livré une sacrée bataille. Et t'auras fait briller notre musique jusqu'au bout», a écrit l'auteur-compositeur-interprète Louis-Jean Cormier.

«Lumineuse et courageuse, Andréanne Sasseville: tu as défié la maladie si longtemps, tu pars trop tôt», a pour sa part écrit l'animatrice à ICI Musique, Rebecca Makonnen.

«Il y a de ces gens qui croient en vous avant même que vous y croyez. Bon voyage grande Andréanne Sasseville», a écrit le duo Milk & Bone.

Le ministre de la Culture du Québec, Luc Fortin, a pour sa part écrit sur Twitter: «Les témoignages d'amour du milieu de la musique pour Andréanne Sasseville témoignent de son influence positive. Mes sincères condoléances.»

Andréanne Sasseville sera exposée au Salon funéraire Magnus Poirier, 6825, rue Sherbrooke, à Montréal, de 14h à 21h le 21 janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer