• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > André Arthur a animé sa dernière émission à CHOI RadioX 98,1 

André Arthur a animé sa dernière émission à CHOI RadioX 98,1

André Arthur... (PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

André Arthur

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne

André Arthur a animé vendredi sa dernière émission de radio et déclaré à ses auditeurs en guise d'adieu: «Je sacre mon camp, that's all folks!».

Lors de l'émission diffusée vendredi midi sur CHOI RadioX 98,1 Québec, l'homme de 72 ans a dit que ce n'est pas la première fois qu'il perd un boulot en radio, mais qu'il s'agit de la dernière.

Le controversé animateur avait repris sa place derrière le micro en août dernier, ce qu'il a qualifié de l'un des «plus beaux plaisirs qu'on lui avait fait», lors de l'émission éponyme Arthur le midi.

Le départ n'a pas été volontaire ni d'un commun accord: M. Arthur a déclaré en ondes que les dirigeants de la station lui ont indiqué vouloir mettre fin à sa participation. L'animateur dit avoir «rouspété et supplié un peu».

Sans expliquer les raisons de cette décision, M. Arthur, qui a souvent tenu des propos controversés, a dit qu'il est impossible de plaire à tous dans ce métier.

«Dans le métier qu'on fait, si tout le monde vous aime, si tout le monde vous apprécie au plus haut point et si tout le monde vous félicite à tout bout de champ, c'est que vous faites pas votre job», a-t-il dit.

Il affirme qu'il est impossible de parler de sujets qui lui tiennent à coeur sans déplaire à l'occasion «ni sans piler sur l'orteil de quelqu'un».

«On vit dans une société où il est beaucoup plus important de plaire que de dire la vérité», a-t-il lancé en guise de conclusion.

Sur son compte Twitter, la station CHOI RadioX a fait savoir qu'il s'agissait vendredi de la dernière émission d'André Arthur, sans fournir plus de détails.

En entrevue téléphonique, le directeur-général de CHOI RadioX, Philippe Lefebvre, a refusé de dire précisément pourquoi le contrat de l'animateur a été révoqué.

«Il s'agit d'un ensemble de facteurs dont ce qu'il affirme en ondes (que ce serait en lien avec des propos lancés lors de son émission), mais ça ne se limite pas exclusivement à ça», a dit M. Lefebvre.

Il a précisé que lorsqu'André Arthur a été embauché, tous savaient que ce n'était pas pour le long terme et que d'ailleurs, son contrat n'avait pas de durée précise.

Il a ajouté que «malgré l'émotion d'André et la nôtre aussi, ça s'est quand même bien terminé malgré tout». Ils ont rigolé ensemble après la prise de décision, a-t-il dit, et l'animateur a tenu à finir sa semaine, après avoir appris la décision mardi.

«Je pense que c'est la première fois de sa carrière qu'il a la chance de saluer ses auditeurs», a poursuivi M. Lefebvre.

Dès vendredi midi, son nom n'apparaissait pas sur la liste des animateurs de la station, ni son émission.

Celui qui était connu sous le surnom du «Roi Arthur» à une certaine époque avait commencé sa carrière radiophonique dans les années 1970 et a par la suite travaillé à différentes antennes. Il a fait l'objet de nombreuses plaintes auprès du CRTC et de quelques poursuites devant les tribunaux.

Il a aussi été le député fédéral indépendant de la circonscription de Portneuf-Jacques-Cartier, de 2006 à 2011.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer