• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > Presse écrite: vague de rachats dans un secteur en crise 

Presse écrite: vague de rachats dans un secteur en crise

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Comme Le Parisien, qui pourrait entrer dans le giron du groupe LVMH, de nombreux journaux ont changé de mains récemment, souvent rachetés par des investisseurs venus d'horizons autres que celui d'une presse en crise.

Ces rachats ont réorganisé le paysage de la presse nationale autour de plusieurs grands pôles, avec le développement notamment du groupe Le Monde Libre (Le Monde, Télérama, L'Obs, etc.) du trio Bergé-Niel-Pigasse et, plus récemment, la formation du groupe Altice Media (Libération, L'Express, L'Expansion, etc.) par l'homme d'affaires Patrick Drahi.

Dans la presse nationale

- L'EXPRESS: En février 2015, le groupe de presse belge Roularta cède l'ensemble de ses titres français à Patrick Drahi, patron de l'empire des télécoms Altice (SFR). Celui-ci est associé à Marc Laufer, patron du groupe de presse professionnelle NewsCo. Outre le magazine de nouvelles, le duo met la main sur L'Expansion, L'étudiant, Lire, Studio Ciné Live, Point de vue, Maison française magazine... Au total, la vingtaine de titres représente le cinquième pôle de presse magazine français.

- LIBÉRATION: Quelques mois auparavant, en juin 2014, Patrick Drahi est devenu l'actionnaire principal de Libération, alors au bord de la faillite, au côté de Bruno Ledoux, copropriétaire du siège et déjà actionnaire du journal. Le patron d'Altice a ainsi succédé à la longue liste d'homme d'affaires qui ont renfloué le titre depuis trente ans, dont Edouard de Rothschild qui l'avait recapitalisé en 2005-2006.

- L'OBS: En janvier 2014, le patron de l'opérateur télécom Free, Xavier Niel, l'homme d'affaires Pierre Bergé et le banquier Matthieu Pigasse font l'acquisition de 65% du Nouvel Observateur, premier magazine de nouvelles français devant L'Express. Son fondateur, Claude Perdriel, conserve 35% du titre, qui est rebaptisé L'Obs. L'opération comprend également le rachat du site Rue89. En 2010, le trio d'hommes d'affaires, surnommé «BNP», était déjà devenu propriétaire du groupe Le Monde (Le Monde, Télérama, Courrier international, La vie).

Dans la presse régionale

- MIDI LIBRE: La Dépêche du Midi a annoncé en janvier 2015 le rachat du groupe des Journaux du Midi à Sud Ouest, avec l'appui très minoritaire de Centre France (La Montagne). Les Journaux du Midi comprennent trois titres: Midi Libre, L'Indépendant et Centre Presse.

- LA PROVENCE ET NICE-MATIN: En janvier 2014, La Provence devient la propriété exclusive de Bernard Tapie, qui se sépare de la famille Hersant, avec laquelle il s'était associé fin 2012 pour remettre à flot les lambeaux de l'empire de presse régionale, soit les titres de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et ceux des Antilles et de Guyane. Bernard Tapie reprend par la suite 100% de Corse-Matin et soutient financièrement la reprise de Nice-Matin par une coopérative de salariés.

Parmi les autres grands titres de la presse française rachetés par des actionnaires n'appartenant pas historiquement au secteur des médias, l'hebdomadaire Le Point est détenu depuis 1997 par Artemis, le holding de l'homme d'affaires François Pinault, Le Figaro a été racheté en 2004 par le groupe Dassault et Les Échos sont entrés dans le giron de LVMH en 2007. Le Crédit Mutuel détient, quant à lui, le groupe Ebra, premier groupe de presse régionale en termes de lecteurs (L'Est Républicain, Les Dernières Nouvelles d'Alsace, Le Progrès, Le Dauphiné Libéré...).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer