L'auteur de Millénium 4 «obsédé» par l'intrigue du nouvel opus

David Lagercrantz... (PHOTO TIRÉE DE WIKIPÉDIA)

Agrandir

David Lagercrantz

PHOTO TIRÉE DE WIKIPÉDIA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
STOCKHOLM

Le romancier suédois David Lagercrantz, chargé d'écrire une suite à la célèbre trilogie Millénium, dit avoir vécu «jour et nuit avec les personnages» du créateur du polar à succès Stieg Larsson, raconte-t-il dimanche dans le quotidien Dagens Nyheter.

Lagercrantz, dont l'ouvrage paraîtra fin août, dix ans après la mort de Stieg Larsson, confie dans un récit présenté comme un journal intime que, dès le début, «l'intrigue bourdonnait en [lui] nuit et jour».

Mandaté par la maison d'édition Norstedts qui désirait donner une suite à la trilogie Millénium - vendue à plus de 80 millions d'exemplaires dans le monde -, il a travaillé près de 18 mois entre août 2013 et janvier 2015.

Bien qu'il ait initialement «solennellement» affirmé être «né pour cela», Lagercrantz concède avoir eu du mal à commencer.

«J'écris aussi vite qu'un escargot», constate-t-il le 23 septembre 2013. Ce n'est qu'un mois plus tard que Lisbeth Salander, la jeune pirate informatique surdouée, fait son entrée dans le roman.

«Maintenant je ne peux plus y échapper, tout mon corps est tendu et je la laisse bousculer l'intrigue», écrit-il.

Après avoir présenté une première version début 2014, Lagercrantz, qui a fait de ses angoisses une marque de fabrique, remodèle son roman.

«La question est [de savoir] si j'ai déjà été aussi obsédé», souligne-t-il en mars. À l'automne, alors qu'il développe une nouvelle idée autour d'une théorie mathématique, sa femme va jusqu'à s'inquiéter qu'il ne devienne «maniaque».

En février 2015, le manuscrit final a été envoyé aux éditeurs étrangers. Depuis, le romancier, qui a connu la gloire en devenant le biographe du footballeur star Zlatan Ibrahimovic, attend nerveusement.

«Des messages enthousiastes d'éditeurs à travers le monde arrivent tous les jours. Je me convaincs que cela ne veut rien dire. Nous nous nourrissons du même espoir. Nous voulons tous que le livre réponde aux attentes», conclut-il.

Le livre, dont très peu de détails ont été révélés, s'est attiré quelques critiques, les plus virulentes provenant de la compagne de Stieg Larsson, Eva Gabrielsson. Celle-ci a affirmé à l'AFP qu'il s'agissait d'une «histoire d'argent» et que le choix du nouvel auteur était «complètement idiot».

Le roman intitulé Ce qui ne me tue pas sortira le 27 août. Des droits ont déjà été vendus dans plus de 40 pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer