• Accueil > 
  • Arts > 
  • Livres > 
  • Nouvelles 
  • > Nobel de littérature: révéler le nom d'un candidat peut miner ses chances de gagner 

Nobel de littérature: révéler le nom d'un candidat peut miner ses chances de gagner

Peter Englund, secrétaire permanent de l'Académie suédoise, a indiqué... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Peter Englund, secrétaire permanent de l'Académie suédoise, a indiqué que pour le prix 2015, qui doit être décerné en octobre, 198 écrivains avaient été retenus, dont 36 pour la première fois.

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
STOCKHOLM

Ceux qui révéleront le nom de candidats examinés pour le prix Nobel de littérature risquent de faire perdre leur poulain, a prévenu jeudi le président du jury suédois, Peter Englund.

«Il est des personnes habilitées à nommer qui claironnent volontiers publiquement qui ils ont nommé», a affirmé le secrétaire perpétuel de l'Académie suédoise sur son blogue.

«Et ce en dépit des règles. Nous avons effectivement la possibilité d'annuler la nomination en question, et il n'est pas impossible que cela se produise avec une personne proposée ou une autre à l'avenir», a-t-il ajouté.

M. Englund a indiqué que pour le prix 2015, qui doit être décerné en octobre, 198 écrivains avaient été retenus, dont 36 pour la première fois. En revanche, 61 candidatures ont été écartées.

Pour le président du jury, révéler le nom d'un écrivain retenu peut avoir un intérêt évidemment commercial. «Parfois on se doute que le but est de pouvoir accoler pour l'éternité le qualificatif "nommé pour le prix Nobel" au nom de l'écrivain», a-t-il souligné.

Comme chaque année, le jury a prévu d'établir en avril une liste de «20 à 25 noms», puis de la ramener à seulement cinq en mai.

Le prix Nobel de littérature 2014 était allé au romancier français Patrick Modiano, «pour cet art de la mémoire avec lequel il a fait surgir les destins les plus insaisissables et découvrir le monde vécu sous l'Occupation».

Sont autorisés à proposer un candidat les lauréats des années précédentes, les membres de l'Académie suédoise et de ses homologues dans d'autres pays, les universitaires en littérature ou linguistique du monde entier, et les présidents d'associations d'écrivains faisant référence dans leur pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer