Et soudain, la liberté: changer de vie ***1/2

Et soudain, la liberté... (Photo fournie par les Éditions Les Escales)

Agrandir

Et soudain, la liberté

Photo fournie par les Éditions Les Escales

La PresseJanie Gosselin 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Politologue, professeure, écrivaine, Évelyne Pisier a fait partie du paysage de la gauche française pendant des décennies. Elle est morte en février dernier, avant d'avoir achevé son oeuvre, une version romancée de la vie de sa mère et de sa propre enfance.

Son éditrice, Caroline Laurent, a repris le flambeau pour terminer - avec talent et justesse - Et soudain, la liberté.

L'histoire est fascinante: c'est celle de l'émancipation d'une femme pourtant destinée à être une épouse soumise, dans une époque en bouleversement.

Le livre s'ouvre sur l'enfance d'Évelyne/Lucie, quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, et la libération de la mère et de la fille d'un camp de concentration d'Indochine. Le père, pétainiste et maurrassien convaincu, est rigide et bourré de préjugés.

Sa femme Mona finit par se rebeller en prenant un amant, en conduisant une voiture et en lisant Le Deuxième sexe. Elle divorce de son mari. Elle lutte pour les droits des femmes.

De son côté, Lucie grandit. Fascinée par la révolution cubaine, elle devient la maîtresse de Fidel Castro. Caroline Laurent a entrecoupé les chapitres de ses réflexions, de ses doutes et de ses remarques, offrant un autre regard sur ces vies hors du commun.

* * * 1/2

Et soudain, la liberté. Évelyne Pisier et Caroline Laurent. Éditions Les Escales. 442 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer