La soif: jusqu'à plus soif ***

Dans le polar contemporain, le tueur en série est tellement présent qu'il est... (image fournie par Gallimard)

Agrandir

image fournie par Gallimard

La PresseNorbert Sphener, collaboration spéciale 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

Collaboration spéciale

La Presse

Dans le polar contemporain, le tueur en série est tellement présent qu'il est devenu le cas de figure le plus usé, le cliché le plus exploité du genre.

La soif, de Jo Nesbø, raconte la traque d'un maniaque particulièrement sanguinaire qui agresse ses victimes avec des dents métalliques avant de se préparer des cocktails avec leur sang!

Il faut tout le génie de Nesbø pour rendre intéressant ce récit de chasse à l'homme mettant en vedette nul autre qu'un Harry Hole assagi, apparemment libéré de ses démons (il a renoncé à l'alcool) et heureux avec sa femme.

Mais comme il est le seul policier susceptible d'arrêter ce type de monstre, très vite, l'instinct du chasseur reprend le dessus. Plus déterminé que jamais, notre homme se lance sur la piste du vampiriste (sic) qui multiplie les victimes.

Il sera d'autant plus motivé qu'il va découvrir que son adversaire est un criminel qui lui a jadis échappé et qui continue de le narguer.

L'heure de la revanche a sonné! Jo Nesbø est probablement l'un des meilleurs auteurs scandinaves actuels, mais malgré un suspense constant, et une action menée tambour battant, on ne peut s'empêcher d'avoir un sentiment de déjà-lu agaçant.

* * *

La soif. Jo Nesbø. Gallimard (Série noire). 606 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer