Les vacheries des Nombrils: des nombrils plus vaches ***

Les vacheries des Nombrils... (Image fournie par Dupuis)

Agrandir

Les vacheries des Nombrils

Image fournie par Dupuis

La PresseJean Siag 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les dernières aventures des Nombrils remontent à 2015. Un bonheur presque parfait, septième tome de la série, y abordait avec intelligence et humour le thème du bonheur (relatif) dans les relations amicales et amoureuses.

En attendant la suite du parcours de Vicky et de ses copines, Marc Delafontaine et Maryse Dubuc ont décidé de lancer une nouvelle série, Les vacheries des Nombrils.

Depuis quelques mois, on a pu avoir un avant-goût de la chose dans le magazine Spirou. L'album complet, avec des gags sur une ou deux pages, se veut volontairement plus grinçant.

Comme à leurs débuts, Vicky et Jenny y sont beaucoup plus vaches (d'où le titre!), surtout avec leur grande bringue d'amie, Karine, souffre-douleur par excellence du trio.

Les inconditionnels de cette série archipopulaire auprès des ados y trouveront bien sûr leur compte. On se désole toutefois de revenir au côté un peu «fi-fille» de Vicky et Jenny (estompée dans les derniers albums), qui battent ici des records de superficialité (malgré les deuxièmes degrés).

* * *

Les vacheries des Nombrils. Delaf & Dubuc. Dupuis. 46 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer