Heimska - La stupidité: une inquiétante dystopie ****

Heimska - La stupidité, d'Eiríkur Örn Norđdahl... (image fournie par métailié)

Agrandir

Heimska - La stupidité, d'Eiríkur Örn Norđdahl

image fournie par métailié

La PresseLaila Maalouf 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Eiríkur Örn Norđdahl a fait une brillante entrée auprès des lecteurs francophones grâce à un premier roman traduit en français en 2015, Illska, et salué par la critique.

Son nouvel opus, Heimska, permet désormais d'ancrer le jeune Islandais dans la liste des auteurs nordiques à suivre.

Norđdahl brave les codes de la bienséance et fait preuve d'une imagination débridée dans cette courte, mais troublante dystopie. L'époque est indistincte, mais elle pourrait bien n'être guère lointaine... Des webcams sont installées partout, dans la rue, dans toutes les pièces, et tout est visible sur l'internet.

Ici, ce n'est pas Big Brother qui vous surveille, c'est votre voisin, votre collègue, un inconnu à l'autre bout de la planète. «Tout le monde voit tout le monde.»

La curiosité frise la perversité dans un voyeurisme éhonté. Paradoxalement, plus personne ne sait vivre sans ce système appelé «surVeillance» qui prône la transparence. C'est ainsi que Lenita et Áki, jeune couple divorcé, se livrent une guerre toxique à coup de revenge porn et de pokes cruels.

À travers des personnages complètement déshumanisés, Norđdahl cultive habilement le malaise autour de ces relations rendues malsaines, et tourne au ridicule notre addiction à la technologie et aux réseaux sociaux.

* * * *

Heimska - La stupidité. Eiríkur Örn Norđdahl. Métailié. 160 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer