Saint-Chause: de drôles de paroissiens! ****

Saint-Chause, de Sylvain Meunier... (Image fournie par À l'étage)

Agrandir

Saint-Chause, de Sylvain Meunier

Image fournie par À l'étage

La PresseCollaboration spéciale 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

Collaboration spéciale

La Presse

Il se passe des choses pas très catholiques dans l'église de Saint-Chause depuis que le jeune hippie Jean-Benoît Bastarache, alias Bedeau, occupe le poste de bedeau suppléant, ce qui bouscule passablement sa petite vie «peace and love».

Le temps de le dire, il va perdre son pucelage avec Marie Desneiges Saint-Amour, alias Mamour, aussi laide que cochonne, et devenir le complice réticent d'un trafic de drogue lucratif organisé à même l'église par le «pusher» Bagdou! Et ce qui semblait relativement inoffensif au début va prendre une tournure dramatique avec le meurtre accidentel d'une paroissienne.

À quelques rares exceptions près, je ne suis guère friand de «polars hilares», mais je dois avouer que Saint-Chause, de Sylvain Meunier, subtil mélange d'humour et de roman noir, est un récit qui accroche.

Avec son narrateur truculent qui jongle allègrement avec l'imparfait du subjonctif, ses personnages hauts en couleur et une intrigue pas piquée des vers, ce récit aux tonalités rabelaisiennes est un excellent divertissement.

* * * *

Saint-Chause. Sylvain Meunier. À l'étage. 262 pages.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer