Gangsterland: le gangster qui citait la Torah ****

La PresseNorbert Spehner 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

Collaboration spéciale

La Presse

La lecture de romans policiers nous met parfois dans des situations inconfortables, comme celle où on prend fait et cause pour des tueurs et sympathise avec la racaille, tout simplement parce qu'ils sont les protagonistes d'une intrigue bien ficelée par un auteur retors, maître dans l'art de manipuler le lecteur.

C'est le cas de Gangsterland, un premier polar de Tod Goldberg qui met en scène Sal Cupertine, tueur à gages à la solde de la mafia de Chicago, qui a abattu trois agents du FBI et leur informateur.

Exfiltré par sa bande, il est «recyclé» en rabbin à Las Vegas, au sein de la très respectable synagogue Beth Israel. Mais ses employeurs n'en ont pas fini avec lui et l'agent du FBI Jeff Hopper est bien décidé à retrouver la trace du tueur et à venger la mort de ses collègues.

Thriller à haute densité dramatique, avec une action soutenue et des scènes de violence éprouvantes, ce polar jouissif met en scène un personnage complexe, à la fois tueur impitoyable et mari aimant qui finit, d'une certaine manière, par se gagner la sympathie et l'indulgence coupable du lecteur qui se surprend à espérer qu'il réussisse à sauver sa peau!

* * * *

Gangsterland. Tod Goldberg. Super 8 Éditions, 462 pages.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer