La voie des morts: on a tué la fille du juge! ****

La PresseNorbert Spehner, collaboration spéciale 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

collaboration spéciale

La Presse

La voie des morts commence par une scène éprouvante: trois voyous de race noire harcèlent Sarah Reese, une jeune femme blanche, fille d'un puissant juge de Washington, dans un dépanneur d'un quartier mal famé.

Quand son cadavre est retrouvé dans un taudis des environs, la police arrête rapidement les trois jeunes gens. Les preuves de leur culpabilité semblent évidentes, mais le journaliste Sully Carter soupçonne que cette affaire n'est pas claire.

Il se met à enquêter de son côté et découvre d'autres meurtres de jeunes femmes, des crimes jamais résolus. Par ailleurs, le comportement du père de Sarah est pour le moins louche.

La voie des morts est un polar dans lequel un auteur à l'esprit retors s'amuse à déjouer tous les pronostics en manipulant nos certitudes et en ménageant des surprises jusqu'au dénouement qui nous laisse ébahis. 

Ce roman est la preuve qu'avec un peu d'imagination et de savoir-faire, on peut prendre une thématique éculée (un tueur de femmes) et en faire une histoire tout à fait originale et passionnante.

* * * *

La voie des morts. Neely Tucker. Gallimard. Série noire. 340 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer