Assise - une rencontre inattendue: la joie retrouvée ****

Andrée LeBel
La Presse

François Cheng habitait en France depuis une dizaine d'années et était en proie aux tourments de l'exil quand il a découvert Assise en 1961. En sortant de la gare, dès le premier regard posé sur cette ville blanche à flanc de colline, il a senti que ce voyage en Italie ne serait pas seulement touristique et qu'il marquerait un tournant dans sa vie.

Il a prolongé son séjour, visité les endroits où Saint-François a vécu au XIIIe siècle et s'est laissé imprégner de l'atmosphère des lieux.

Éduqué dans la tradition taoïste, Cheng a été touché par le parcours de ce saint qui a rendu le monde plus fraternel. Dix ans plus tard, lorsqu'il a reçu la nationalité française, c'est tout naturellement qu'il a choisi le prénom François.

«Les saints sont là pour nous montrer de quoi l'homme est capable dans le bien», dit-il. C'est un récit à la fois dépouillé et dense, d'une spiritualité qui se situe au-delà des religions.

Le court texte est suivi du Cantique des créatures de saint François d'Assise, un poème qui a ouvert la voie à la poésie lyrique.

* * * *

Assise - une rencontre inattendue. François Cheng. Albin Michel. 54 pages.




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer