La distance astronomique entre toi et moi ***1/2

Une fille, un garçon, leur amour. Elle n'est pas sorcière, il n'est pas vampire... (Photo fournie par l'éditeur)

Agrandir

Photo fournie par l'éditeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sonia Sarfati
La Presse

Une fille, un garçon, leur amour. Elle n'est pas sorcière, il n'est pas vampire ou loup-garou, ils vivent aujourd'hui, dans un New York qui est vraiment New York et non son reflet soigneusement bâti dans un univers parallèle.

Ç'aurait pu être banal. C'est en fait très joli, dans la simplicité. Et beau, par ses personnages «normaux», accessibles, naturels et craquants: Lucy, solitaire, amoureuse des livres, fille de parents riches et absents; et Owen, fils du concierge de l'immeuble, orphelin de mère, vif d'esprit et d'humour.

Déclinant ses histoires d'amour sur des airs connus - mais pas sans originalité - Jennifer E. Smith emprisonne d'entrée de jeu ses protagonistes dans une cage d'ascenseur. Un soir de 1er septembre. Alors qu'une panne électrique frappe tout l'est des États-Unis. Les deux jeunes gens ne seront pas prisonniers trop longtemps des lieux. Ils le seront toutefois l'un de l'autre, alors que le destin s'acharnera à les séparer.

Il y a un charme vieillot à cette histoire d'amour contemporaine qui fait sourire, mais possède aussi une touchante gravité - en particulier apportée par Owen. Un bien beau personnage masculin.

JENNIFER E. SMITH

HACHETTE

300 PAGES

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer