W.A.R.P. - Livre 1: L'assassin malgré lui: rythme enlevant ***

Sonia Sarfati
La Presse

La littérature pour jeunes adultes est très sujette au phénomène de la «vague». Les sorciers puis les vampires s'y sont multipliés après le succès de Harry Potter et de Twilight. L'héroïne forte luttant dans un monde post-apocalyptique a la cote grâce à Hunger Games. L'ensemble, s'adressant plus aux filles qu'aux garçons.

Quel bonheur, alors, de retrouver Eoin Colfer, le créateur d'Artemis Fowl (qui a surfé, mais avec une... personnalité distincte, sur la vague Harry Potter), dans une nouvelle série, elle, de «science-fiction policière».

W.A.R.P. nous met en présence de Riley, orphelin londonien de l'époque victorienne projeté dans le présent avec un tueur en quête de conquête (du monde) et de la jeune agente du FBI qui tentera d'aider l'un et d'arrêter l'autre.

Le rythme est enlevant, l'humour est omniprésent, les références à la culture pop sont formidables. Et s'il est dommage que l'héroïne ne soit pas vraiment sympathique et que la fantaisie et l'originalité soient moins présentes que dans Artemis Fowl et Airman, ce voyage dans le temps n'est vraiment pas une perte - de temps.

* * *

W.A.R.P. - Livre 1: L'assassin malgré lui, Eoin Colfer, Gallimard jeunesse, 391 pages.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer