Encyclopédie du monde visible : étrange et beau, drôle et cruel ****

La PresseChantal Guy 4/5

Partager

Sur le même thème

C'est un objet étrange et beau, drôle et cruel que ce livre de la Canadienne Diane Schoemperlen. Les éditions Alto ont déterré ce petit trésor, récompensé du prix du GG en 1998, en ayant le souci de la parure, qui n'a ici rien à voir avec la coquetterie parce qu'elle est partie prenante du livre, où l'écriture est en constant dialogue avec les images.

Ce recueil de textes est étonnant par sa liberté totale de ton, alors que le thème est souvent celui de la vie quotidienne, disséquée avec beaucoup d'ironie.

Par exemple, ces «Dix formes de dévotion», où les hordes de personnes ordinaires sont présentées comme des «fidèles» ayant foi en l'existence, de toutes les manières.

Et on rit aux éclats en lisant «Comment écrire un roman d'amour sérieux» ou ce terrible abécédaire de «prescriptions pour la vie moderne», rempli de ces petites lâchetés, incohérences et mesquineries nécessaires à la vie en société.

Ce genre d'humour est devenu rare en littérature, surtout qu'il n'épargne ni l'auteure ni le lecteur.

________________________________________________________________________

* * * *

Encyclopédie du monde visible. Diane Schoemperlen. Traduction de Dominique Fortier. Alto, 279 pages.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer