L'embellie Audur Ava Olafsdottir Zulma, 400 pages

Partager

Après le très gracieux Rosa Candida - Prix des libraires du Québec 2011, hors Québec - la romancière islandaise Audur Ava Olafsdottir revient, dans L'embellie, avec l'histoire d'une petite renaissance, celle d'une femme libre, drôle, qui se retrouve.

La narratrice se fait, dès les premières pages du récit, quitter par son mari. Une situation qui pourrait être dramatique mais qu'Audur Ava Olafsdottir décrit avec un humour et une autodérision très attachante. La jeune femme ne se retrouve pourtant pas seule: sa meilleure amie lui confie son fils, Tumi, un garçonnet qui ressemble peu aux enfants de son âge. Ensemble, cette étrange paire part en road trip, et noue, au fil des kilomètres, des liens presque inattendus. Le lecteur retrouve ici le style sensible, mais non dépourvu d'humour, d'Audur Ava Olasdottir. Comme Rosa Candida, L'embellie est un voyage charmant et poétique dans les âmes islandaises.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer